Les cinq lois de l'éducation aux médias et à l'information

Nous nous dirigeons vers l'universalité de l'accès aux livres, à l'Internet et à toutes les formes de « conteneurs de connaissances ». L'éducation aux médias et à l'information (MIL) pour tous se trouve au cœur de nombreux droits humains et devrait être reconnue comme telle. L'UNESCO propose donc les cinq lois de l'éducation aux médias et à l'information suivantes.

Elles s'inspirent des cinq lois de la bibliothéconomie développées par S. R. Ranganathan en 1931. Les cinq lois de la MIL servent de guide, tout comme d'autres ressources de l'UNESCO, pour tous les acteurs impliqués dans la mise en œuvre de la MIL sous tous ses aspects.

Pour davantage de contexte sur les cinq lois de la MIL, veuillez vous référer au chapitre concerné dans la publication suivante : L'éducation aux médias et à l'information : renforcer les droits humains, lutter contre la radicalisation et l'extrémisme (en anglais uniquement).

Loi 1

L'information, la communication, les bibliothèques, les médias, les technologies, l'Internet ainsi que les autres fournisseurs d'information sont destinés à être utilisés au service de l'engagement critique des citoyens et du développement durable. Ils revêtent tous la même importance. Aucun n'est plus pertinent qu'un autre ou ne devrait être considéré comme tel.

Loi 2

Chaque citoyen est créateur d'information et de connaissances et porteur d'un message. Pour communiquer il doit avoir les moyens d'accéder à de nouvelles informations et connaissances et de s'exprimer. La MIL s'adresse à tous, femmes et hommes, et se trouve au cœur de nombreux droits humains.

Loi 3

L'information, les connaissances et messages ne sont pas toujours neutres ou exemptes de parti pris. Toute conceptualisation, utilisation et application de la MIL doit être menée de façon transparente et compréhensible auprès de tous les citoyens.

Loi 4

Chaque citoyen veut comprendre et acquérir des informations, connaissances et messages qui lui sont nouveaux, mais aussi communiquer, même si elle/il n'en est pas conscient(e), ne l'avoue pas ou ne l'exprime pas. Cependant, ses droits ne doivent être en aucun cas compromis.

Loi 5

L'éducation aux médias et à l'information ne s'acquiert pas en une fois. Il s'agit plutôt d'une expérience dynamique et d'un processus vivant. Ceux-ci s'achèvent une fois que l'ensemble des connaissances, compétences et attitudes ont été assimilées, de même que l'accès, l'évaluation, l'utilisation, la production et la communication de contenus informatifs, médiatiques et technologiques.


(Cliquez pour agrandir) 

•  Français  •  Anglais    Espagnol  •  Chinois  •  Portugais

 

Retour en haut de la page