Processus de nomination pour le cycle 2016/2017 au Registre International de Mémoire du Monde

Dans le cadre du processus de nomination au Programme Mémoire du monde (MOW), le Secrétariat de l'UNESCO a reçu des candidatures pour de potentielles inscriptions sur le Registre International de MOW pour le cycle 2016-2017.

A ce jour, 130 propositions ont été reçues par le secrétariat du Programme Mémoire du monde, avant la date limite du 31 mai 2016.

Lors de la 38e session de la Conférence générale, en novembre 2015, les États membres ont demandé le renforcement du Programme Mémoire du monde - créé en 1992 – pour tenir compte des évolutions modernes, et notamment pour réaffirmer son rôle d'outil de dialogue et de coopération entre les Etats et pour sensibiliser les générations futures à l'importance de la préservation du patrimoine numérique.

A cet égard, le cycle 2016/2017 se poursuit en parallèle d’un examen complet du programme Mémoire du monde, mené par le Comité consultatif international et salué par les États membres de l'UNESCO dans une décision à la 199e session du Conseil exécutif de l'UNESCO au printemps 2016.

En réponse à la demande des États membres, cet examen vise à renforcer la transparence des procédures du Programme Mémoire du monde et à renforcer les synergies avec le mandat global de l'UNESCO pour promouvoir le dialogue, le respect mutuel et la compréhension entre les pays et les sociétés.

« Conformément aux Lignes directrices de Mémoire du monde pour la sauvegarde du patrimoine documentaire, le secrétariat a enregistré et accusé réception de chaque candidature, et vérifie actuellement les contenus et les documentations jointes », a déclaré Frank La Rue, Sous-Directeur général de l’UNESCO pour la communication et l'information. « Le secrétariat a engagé des consultations sur un certain nombre de propositions, pour attester la conformité de la documentation soumise. Dans le même temps, le processus de transmission des candidatures complètes au Sous-Comité du Registre  a commencé pour évaluation et recommandation », a poursuivi Frank La Rue. « La mise en ligne des candidatures pour le cycle 2016/2017 sera effective une fois que toutes les étapes nécessaires seront terminées. »

La soumission d'une candidature est le début d'un processus détaillé, dans lequel les candidatures complètes seront examinées selon les critères établis par le Sous-comité du Registre et le Comité consultatif international, pour décider d’une éventuelle inscription.

Tout au long du processus, la Directrice générale de l’UNESCO a souligné l'importance du renforcement du Programme Mémoire du monde comme base pour développer la  solidarité et la coopération entre tous les Etats. C’est également le sens du préambule de la Recommandation concernant la préservation et l'accès au patrimoine documentaire, y compris sous forme numérique, adoptée par les États membres lors de la Conférence Générale de l'UNESCO en 2015, qui souligne l'importance du patrimoine documentaire « pour promouvoir le partage des connaissances et développer la compréhension et le dialogue, afin de promouvoir la paix et le respect de la liberté, de la démocratie, des droits humains et de la dignité ».

« Aujourd'hui, plus que jamais, nous avons un besoin urgent de dialogue, de respect et de compréhension - pour préserver, promouvoir et partager le patrimoine documentaire de l'humanité comme le fondement  d’une communauté humaine unie, partageant un passé et un avenir », a déclaré Irina Bokova. « Voilà ce que défend l'UNESCO ».

 

FRANK LA RUE

UNESCO

Sous-Directeur général pour la communication et l’information 

Retour en haut de la page