Archives de la Convention pour une Afrique du Sud démocratique (CODESA), 1991-1992 et archives du Processus de négociation multipartite, 1993

Patrimoine documentaire soumis par l'Afrique du Sud et recommandé à l'inscription au Registre Mémoire du monde en 2013.

La Convention pour une Afrique du Sud démocratique (CODESA) s'est tenue le 20 décembre 1991 au World Trade Centre de Kempton Park. Dix-neuf partis politiques nationaux ont pris part aux discussions et ont signé une Déclaration d'intention dans laquelle ils ont tous accepté les principes d'un nouvel ordre démocratique en Afrique du Sud. La CODESA avait pour but de créer une Afrique du Sud unie, libérée de l'apartheid et de la discrimination, d'effacer les divisions du passé, d'améliorer le niveau de vie de tous les sud-africains grâce au développement économique et à la justice sociale, d'instaurer un climat propice à des réformes constitutionnelles pacifiques et d'entamer la rédaction d'une nouvelle constitution. D'autres discussions eurent lieu lors de CODESA II en mai 1992, elle-même suivie par le Forum de négociation multipartite (FNM) en 1993. À l’échelle mondiale, ce qui s’est passé en Afrique du Sud doit être vu parallèlement à la chute du communisme en Europe de l’Est qui a commencée en Pologne en 1989 et s'est terminée par le démantèlement de l’Union Soviétique fin 1991. Cette chute a entraîné la fin de la guerre froide. Un sentiment de liberté et de démocratie s’est répandu autour du globe, ayant un fort impact en Afrique du Sud.

Retour en haut de la page