Le Codex Calixtinus de Saint-Jacques-de-Compostelle et autres copies médiévales du Liber Sancti Jacobi : Les origines ibériques de la tradition jacobéenne en Europe

Patrimoine documentaire soumis par l'Espagne et le Portugal et recommandé à l'inscription au Registre Mémoire du monde en 2017.

Catedral de Santiago de Compostela, Ministerio de Educación, Cultura y Deporte Spain, Ministro da Cultura Portugal, Liber miraculorum Sancti Iacobi (Codex Calixtinus, Liber II)

Le Liber Sancti Jacobi est une œuvre de 5 ouvrages de textes en lien avec l’apôtre Saint Jacques et le pèlerinage jusqu’à son temple de Saint-Jacques-de-Compostelle dans le Nord-Ouest de la péninsule ibérique.

Les spécialistes estiment que le manuscrit, gardé à Saint-Jacques-de-Compostelle, fut composé entre 1138 et 1173, et est considéré comme le plus ancien et le plus complet de ce travail littéraire. Egalement connu sous le nom de Codex Calixtinus, dans la mesure où il fut attribué au Pape Calixte II, ou Compostellanus, dénomination réservée à ce codex. D’autres textes médiévaux du Liber conservés dans des structures culturelles espagnoles et portugaises sont également inclues dans cette proposition, dans la mesure où ils font partie de la même tradition culturelle et textuelle.

Le Codex est une source fondamentale dans l’étude et la connaissance de la religiosité médiévale européenne et la culture. Ce Codex a contribué à la promotion du culte de Saint Jacques de Compostelle et de ses chemins, comme l’une des plus grandes routes de pèlerinage, un modèle reproduit dans les Contes de Canterbury. Ces anciens textes sont également connectés à la figure mythique de Charlemagne et la littérature médiévale de la chanson de geste, ce qui donne une dimension clairement européenne aux textes. En bref, il s’agit d’un véritable trésor de savoir sur l’Europe médiévale.

Plus d'information

Retour en haut de la page