Négatifs géants sur plaque de verre du port de Sydney

Patrimoine documentaire soumis par l'Australie et recommandé à l'inscription au Registre Mémoire du monde en 2017.

Trois négatifs géants sur plaque de verre – mesurant 1,35 x 0,94 mètres (53’’x37’’) – sont reconnus comme étant les plus grands négatifs sur plaque de verre réalisés au XIXème siècle par procédé humide. Ces images colossales dépeignent la vue sur le port de Sydney en 1875, laissant voir le futur site classé au patrimoine mondial de l’Opéra de Sydney, avec en arrière-plan la jeune ville coloniale encore entourée de brousse.1875 a été une année mémorable dans les annales de la photographie: deux innovateurs coloniaux « dans la lointaine Australie » ont repoussé les limites de la technologie photographique du XIXème siècle en concevant une méthode permettant de créer « les plus grands clichés par procédé humide jamais réalisés » à cette époque. Le riche mineur d’or et féru de photographie Bernhardt Holtermann, allemand de naissance, était déterminé à promouvoir son pays d’adoption à travers le monde grâce à la photographie. Menés par Charles Bayliss, un jeune photographe professionnel formé en Australie, les deux hommes ont conçus pour l’occasion une tour de 23 mètres de haut (87 pieds),  ont transformé la pièce de 3 mètres carrés (10 pieds) située à son sommet en un appareil photo géant. De cette manière, ils créèrent une série de négatifs sur verre par procédé humide colossaux, capturant l’un des plus impressionnants ports au monde sur des photos dont les dimensions dépassaient l’imagination, pour ensuite les exposer à travers le globe.  

  • Année de soumission : 2016
  • Année d'inscription : 2017
  • Pays : Australie
Retour en haut de la page