Manuscrits Gilgit

Patrimoine documentaire soumis par l'Inde et recommandé à l'inscription au Registre Mémoire du monde en 2017.

Les manuscrits Gilgit écorcés de bouleau et avec revêtement d’argile, dénombrés les uns des plus vieux manuscrits du monde, sont les manuscrits les plus vieux encore existants disponibles en Inde. Ces manuscrits incluent les travailles Bouddhistes canoniques et non canoniques qui mettent en importance l’évolution de la littérature religieuse et philosophique du Sanskrit, Chinoise, Coréen, Japonaise, Mongol, Manchu et Tibétain. Leur signifiance et valeur pour l’étude de l’histoire et le développement du pensé et de l’écrit Bouddhiste est inestimable. Les manuscrits Gilgit contiennent inter alia Sutras (aphorisme) du canon bouddhiste, Samadhirqiasutra et le Saddharmapundarikasutra (le Sutra Lotus) font partie du corps qui couvre une vaste gamme d’aspects tels que la religion, rituelles, philosophie, iconométrie, histoires populaires, médecine et beaucoup d’autres areas de la vie humaine et connaissance.
Paléo graphiquement ces manuscrits peuvent se dater du 5eme au 6eme siècle AV. J-C. et sont écris en langue hybride Sanskrit Bouddhiste du script Gupta Brahmi et Post Gupta Brahmi de ce période-là. Les manuscrits ont été découverts en trois installations à la région Gilgit à Kashmir, ainsi que le nom. Bien que la plus grande partie des manuscrits soit gardé aux Archives Nationaux de l’Inde, Nouveau Delhi, le reste de la collection est à Sri Pratap, Musée Singh, Jammu et Kashmir.

  • Année de soumission : 2016
  • Année d'inscription : 2017
  • Pays : Inde
Retour en haut de la page