Les inscriptions chinoises sur os d'oracle

Patrimoine documentaire soumis par la Chine et recommandé à l'inscription au Registre Mémoire du monde en 2017.

© Institut d'histoire, Académie chinoise des sciences sociales. L'inscription à l'osseletine conservée dans l'Institut d'archéologie, CASS, publiée dans le livre Xiaotun Nandi Jiagu sous le numéro 751. Cet os a été inscrit avec plus de 13o caractères, 16 phrases, qui ont divisé plusieurs fois pour sacrifier des ancêtres tels que Ancêtre appelé Shangjia, Ancêtre appelé PaYi, Grand-Père Yi, Père Yi avec différents nombres de bétail et utilisant différentes méthodes.

Les inscriptions sur os d'oracle ont été extraites des ruines Yin dans la ville d'Anyang, province de Henan en Chine.Il s'agissait des archivages pour permettre de faire de la divination et pour prier les dieux par l'ancien peuple Shang de 1400-1100 avant Jésus Christ. Les matériaux utilisés pour la divination étaient principalement des omoplates de bovins et des carapaces de tortues ainsi que des os d’autres animaux .Les présages étaient déchiffrés dans les fissures faites en brûlant des os. La divination implique tous les aspects de la dynastie des Shang, tels que les sacrifices, prier, les affaires du roi, la météo, les récoltes, les affaires militaires, les rituels à accomplir etc.... Les inscriptions sur os d'oracle se divisent en plusieurs périodes selon leurs formes et leurs contenus à l'aide desquelles nous pourrions reconstituer la véritable généalogie royale de la dynastie Shang et faire des recherches sur les événements importants des familles royales et de quelle manière les gens vivaient à l’époque Shang. Les inscriptions sur os d'oracle sont également des matériaux importants pour étudier la configuration originale des caractères chinois et l'état de la première forme de grammaire de la langue chinoise.

  • Année de soumission : 2016
  • Année d'inscription : 2017
  • Pays : Chine
Retour en haut de la page