22.05.2013 - UNESCOPRESS

Une Journée pour le patrimoine submergé

© Grondin -The excavation of the La Boussole at Vanikoro

Le pillage des épaves, l’importance historique des vestiges submergés de la première guerre mondiale ou encore les défis posés à l’enseignement universitaire de l’archéologie subaquatique : tels sont quelques-uns des thèmes qui seront abordés au cours de la Journée d’échanges sur le patrimoine culturel subaquatique organisée par l’UNESCO au siège de l’Organisation le 27 mai (10-18h, salle I).

Destiné à mettre en avant les menaces qui pèse sur le patrimoine englouti et la nécessité de le préserver, cet événement sera ouvert la par la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, et Jesús Prieto de Pedro, Directeur des beaux-arts, du patrimoine, des bibliothèques et des archives auprès du ministère de l’éducation, de la culture et du sport d’Espagne.

Il rassemblera de nombreux experts internationaux tels que Michel L’Hour, Directeur du département des recherches archéologique subaquatiques et sous-marines (France) ; Xavier Nieto Prieto, Directeur du musée national d’archéologique sous-marine (Espagne) ; Kenji Nemoto, Professeur à l’Université de Tokai, département des sciences marines et de la terre (Japon) ou encore Elianne Martínez, Directrice du département d’archéologie de la Commission du patrimoine culturel de la nation (Uruguay).

Ce symposium se terminera par la projection en avant-première (19h00, salle I) du film documentaire « Le secret du trésor de Bassas da India », de Karel Prokop, coproduit par la chaîne franco-allemande Arte et Constance Films, avec le patronage de l’UNESCO. Ce film, qui sera diffusé sur Arte le 1er juin à 20h40, raconte les efforts déployés pour localiser l’épave du Santiago, qui a sombré en 1585 dans l’océan Indien, entraînant vers le fond  l’équipage et une cargaison de 400 000 pièces de monnaie.

La Journée sera suivie, le 28 mai, par la réunion des Etats parties à la Convention de l’UNESCO sur la protection du patrimoine culturel subaquatique. Adoptée en 2001, cette convention vise à permettre aux Etats de mieux protéger leur patrimoine subaquatique. A ce jour, elle a été ratifiée par 43 Etats.

                                                     ***

Contact médias : Agnès Bardon, Service de presse de l’UNESCO, tel : +33 (0) 1 45 68 17 64, a.bardon(at)unesco.org

 




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page