15.03.2012 - UNESCO

Le Forum sur les Ressources éducatives libres en Afrique s’est terminé à Pretoria

logo REL

Le Forum sur les Ressources éducatives libres (REL) en Afrique a apporté des contributions particulières à l’Afrique au projet de Déclaration de Paris qui sera présenté au Congrès mondial des REL, qui se tiendra à Paris en juin 2012. Le Forum était organisé par le Commonwealth of Learning (COL) et l’UNESCO, et s’est déroulé à l’Université d'Afrique du Sud (UNISA) à Pretoria les 21 et 22 février 2012.

Les organisateurs ont pu apprécier la richesse, l’efficacité et le niveau élevé des discussions qui ont réuni 50 participants, professionnels spécialistes des REL et responsables politiques, désignés par les gouvernements des quinze pays représentés au Forum : Botswana, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Ghana, Kenya, Maurice, Mozambique, Namibie, Rwanda, Seychelles, Afrique du Sud, Swaziland, Tanzanie et Ouganda.

Le professeur Makhanya, président et recteur de l’UNISA, a ouvert le Forum en soulevant un certain nombre de questions majeures relatives aux REL en Afrique. Il a notamment évoqué la fracture numérique et les problèmes dus au nombre réduit et parfois nul d’équipements technologiques et à l’accès difficile à Internet, tout en affirmant que les africains doivent développer leurs propres compétences nouvelles. John Daniel, directeur du projet « Favoriser le soutien gouvernemental pour les REL au niveau international », a confirmé les propos de Makhanya sur la mise en application bien réelle des REL en Afrique, faisant référence à de nombreuses initiatives sur le continent.

Les participants ont également été accueillis par Firoz Patel, membre du Département de l’Enseignement supérieur et de la Formation d’Afrique du Sud, qui a prononcé un discours d’introduction très éloquent intitulé « Les REL, un défi pour les pouvoirs publics ? ». Au cours des débats en séance plénière qui ont suivi, les participants ont appelé à la création de nouveaux modèles de publication et à la sensibilisation des différentes parties prenantes.

Les spécialistes ont présenté de nombreuses initiatives REL actuellement en cours en Afrique et ont insisté sur l’importance de mettre en œuvre les mesures, pratiques et infrastructures nécessaires au financement ainsi que d’établir des partenariats à plusieurs niveaux avec diverses parties prenantes. La table ronde sur les enjeux politiques et les propositions des gouvernements a poursuivi les discussions précédentes, en soulignant le rôle essentiel des REL pour rendre l’éducation plus accessible et équitable, la nécessité d’intégrer les REL dans les systèmes éducatifs pour un emploi efficace des ressources, et l’importance d’approfondir les recherches sur l’utilisation des REL.

Le deuxième jour, les participants au Forum ont apporté des contributions au projet de Déclaration qui sera présenté au Congrès mondial des REL en juin 2012. Le Forum a aussi été l’occasion d’encourager les États membres a soutenir les REL, de les sensibiliser sur le potentiel des REL à transformer l’éducation, et d’apporter des indications supplémentaires à celles fournies par les États membres dans leurs réponses à l’enquête UNESCO/COL sur les politiques relatives aux REL.

Le Forum régional sur les politiques REL d’Afrique était le second d’une série de réunions sur les REL dans toutes les régions représentées par l’UNESCO. La prochaine concernera l’Amérique latine et aura lieu les 28 et 29 mars au Brésil, à Rio de Janeiro.




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page