10.08.2011 - UNESCO

Un nouveau système de veille de la liberté d’expression dans la région andine

© UNESCO

Le Groupe andin pour la liberté d’information (GALI) a commencé à appliquer une méthodologie commune, tenant compte des besoins spécifiques de chaque pays, pour surveiller la liberté d’expression et la liberté de la presse dans la région andine. Ce travail a été mené dans le cadre du projet de renforcement de la veille de la liberté d’expression dans la région andine du Programme international pour le développement de la communication (PIDC).

Les résultats de l’application de cette nouvelle méthodologie ont été présentés lors d’un séminaire organisé les 25 et 26 juillet 2011 en Equateur par le Centre d’études sur la liberté d’expression et l’accès à l’information (CELE) de l’Université de Palermo (Argentine), en collaboration avec le Bureau de l’UNESCO à Quito.

En novembre 2010, les organisations membres du GALI, encadrées par le CELE, avaient mis au point une méthodologie pilote basée sur les indicateurs de développement des médias de l’UNESCO, en particulier la catégorie 1. Cette nouvelle méthodologie s’articule autour de quatre axes :

  • cadre juridique ;
  • agressions ;
  • restrictions à la liberté d’expression de la part des pouvoirs publics (diffusion obligatoire de contenus gouvernementaux, retrait abrupt de publicité officielle, suppression arbitraire d’autorisations d’exploitation audiovisuelle, etc.) ;
  • restrictions de la part des patrons de presse et d’autres groupes d’intérêt (licenciements arbitraires, suppression de programmes pour des raisons éditoriales, censure, etc.).

Le nouveau système mis en œuvre par les membres du GALI est déjà opérationnel sur le site www.elgali.org. Chaque membre a accès à une base commune et peut fournir des données selon la nouvelle méthodologie, soit par des alertes ou des avis d’information. Le site donne des informations sur la liberté de la presse par pays et mettra en ligne, dans un proche avenir, des statistiques et un rapport annuel.

Dans le contexte de ce projet, le directeur du CELE, Eduardo Bertoni, a été interviewé par des chaînes de télévision et des journaux nationaux à propos de la situation de la liberté de la presse dans la région (voir la revue de presse).

Organisations membres du GALI :

  • Fundamedios, Equateur
  • Association nationale de la presse de Bolivie (Asociación Nacional de la Prensa – ANP)
  • Institut presse et société, Pérou (Instituto Prensa y Sociedad – IPYS)
  • Institut presse et société, Venezuela (Instituto Prensa y Sociedad – IPYS)
  • La Fondation pour la liberté de la presse de Colombie (Fundación para la Libertad de Prensa – FLIP) est un nouveau membre du GALI.



<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page