13.12.2012 - UNESCOPRESS

Le Tour du Monde en 120 ONG

Les organisations non gouvernementales (ONG) en partenariat officiel avec l’UNESCO se réunissent au Siège de l’UNESCO à Paris, du 12 au 14 décembre 2012.

Forum privilégié d’échange et de débat entre les 371 ONG partenaires officiels de l'UNESCO, la « Conférence internationale des ONG » examine l'état de la coopération des ONG avec l'UNESCO,  met en place des consultations collectives  en lien avec les grandes lignes du programme de l'UNESCO, et facilite une plus étroite collaboration ainsi que la mise en réseau. Elles se réunissent tous les deux ans. 

Le thème développé cette année est « Culture et cultures : réconcilier universalité et diversité ».  Des ateliers aideront les ONG à exploiter le pouvoir de la culture à autonomiser les personnes et renforcer les sociétés. L'UNESCO travaille sans relâche afin de placer la culture au premier plan des stratégies de développement et de la coopération internationale. La culture est un moteur du développement durable. La culture, et la diversité culturelle, sont synonymes d'emplois, de croissance et la participation. Cela signifie des sociétés plus équitables et plus solidaires.  Comme l’a dit la Directrice générale de l’UNESCO, Mme Irina Bokova, « la culture est ce que nous sommes. La culture représente nos identités dans cette culture mondiale globalisée et survit même dans les moments les plus difficiles, de conflits et de catastrophes naturelles. La culture aide les peuples à surmonter les conflits et à défendre leurs droits et leur dignité. La culture est la paix. Culture et créativité sont les ressources ultimes renouvelables et la seule voie  garantie vers la liberté ». 

Partenaires essentiels pour l’UNESCO, les ONG ont une expertise dans bien des domaines de compétence de l'Organisation.  Leur champ d’action inclut le progrès et la diffusion des connaissances, la fourniture de services consultatifs techniques et intellectuels à l’UNESCO, la mise en œuvre du programme, son financement et sa visibilité.  Elles agissent globalement tout en reliant le global et le local. 

Les ONG peuvent aider à représenter et à exprimer les points de vue et les préoccupations de tous les groupes et communautés, y compris les groupes vulnérables et ceux exclus de la société. Elles peuvent permettre de jeter des ponts et d'établir des voies de communication et de coopération entre les gens et les communautés d'une part et les gouvernements d'autre part.

Allier son expertise et ses ressources à celles des ONG permet à l'Organisation :

  • d’accroître sa capacité à atteindre tous les groupes qui devraient être les bénéficiaires de son action ;
  • de renforcer la visibilité et l'impact de son action et de sa présence aux plans mondial, régional et national ;
  • de mettre en œuvre les programmes/activités de manière plus efficace et efficiente ;
  • de créer des alliances stratégiques ;
  • d’apporter un soutien à l'élaboration des politiques et des décisions de l'Organisation ;
  • de renforcer la mise en œuvre et le suivi de ses cadres normatifs. 

Vous pouvez suivre la Conférence en ligne en cliquant ICI.

Témoignages 

Rotary International

- Parlez-nous d’un projet phare que vous avez mis en oeuvre avec l’UNESCO ou d’une coopération en cours 

 Le Rotary International collabore avec de nombreuses institutions de premier plan pour mener à bien son action humanitaire dans le monde entier.

Le partenariat stratégique établi entre la Fondation Rotary et l'UNESCO-IHE à Delft aux Pays-Bas vise à s'attaquer au problème de l'eau et de l'assainissement dans le monde en formant davantage de spécialistes capables de concevoir, planifier et mettre en place des solutions dans les pays en développement et émergents. 

La Fondation Rotary propose chaque année huit bourses pour suivre un des trois programmes de master à l'Institut UNESCO-IHE. Les bourses sont d’un montant de 25 000 euros directement versés à l'UNESCO-IHE. 

- Quels sont les résultats probants (voire chiffrés) de ce projet ? 

La première promotion des boursiers du Rotary a commencé les cours le 18 octobre à l’Institut UNESCO-IHE. 

Les Rotary clubs et les Rotariens qui ont sélectionné et parrainé les boursiers servent de mentors aux étudiants à la fois dans leur pays d’origine et au cours de leurs études à l’Institut UNESCO-IHE. Ils peuvent nouer des contacts qui leur seront utiles à leur retour. 

- En quoi la coopération avec l’UNESCO était-elle importante ? 

Ce partenariat permet au Rotary International, dans le cadre de ses actions en faveur de « l’Eau et assainissement » de s’appuyer sur l’expertise de l’Institut UNESCO-IHE dans ce domaine. Il permet également de renforcer le partenariat entre le Rotary et l’UNESCO.   

Internationale de l’Education

Le partenariat entre l’IE et l'UNESCO s'étend sur plusieurs décennies, sur la base d'une compréhension commune que la Directrice générale Mme Bokova a souligné récemment en disant que« Nos deux organisations savent que sans enseignants bien formés et respectés, les objectifs de l'EPT et l’OMD 2 ne peuvent être satisfaits ... [qu’] il est essentiel que les voix des enseignants se fasse entendre quand on parle de la réalisation de l'éducation de qualité pour tous : en travaillant en étroite collaboration avec une fédération mondiale représentant quelque 30 millions d'éducateurs, nous nous assurerons que nos politiques et nos recommandations seront bénéfiques pour la profession enseignante dans le monde entier ». "Plus précisément, l'IE et l'UNESCO ont collaboré étroitement pour accroître la visibilité et  intensifier l'impact de la Journée mondiale des enseignants. Cette journée rend hommage au travail des enseignants depuis 1994 et les normes énoncées dans les Recommandations de 1966 et 1997 sur les enseignants et le personnel de l'enseignement supérieur est désormais une fête nationale dans certains pays, mais surtout célébrée dans plus de 170 pays à travers le monde. L'UNESCO et l'IE, grâce à nos stratégies combinées pour former, développer et soutenir les enseignants et à notre engagement  indéfectible en faveur du dialogue social entre les ministères de l'éducation et les enseignants du monde entier jettent les bases pour ces occasions significatives de transformation et d'éducation auxquelles aspire  l'éducation pour tous».

 




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page