26.04.2007 -

Les journalistes des Caraïbes s'apprêtent à célébrer la Journée mondiale de la liberté de la presse 2007

Les journalistes et les représentants des organisations médiatiques et des établissements de formation des Caraïbes célébreront la Journée mondiale de la liberté de la presse 2007 à Sainte-Lucie en participant les 2 et 3 mai à une conférence consacrée aux problèmes que rencontrent les médias de la région dans leur lutte pour défendre la liberté d'expression.

Le premier ministre de Sainte-Lucie, M. John Compton, prononcera un discours d'ouverture lors de l'inauguration officielle de la conférence à Coco Resorts, Rodney Bay.

 

Sous le thème "Démocratie des médias, législation des médias et accès à l'information : défis pour les journalistes et les organisations médiatiques des Caraïbes", la conférence offrira un forum pour un débat de fond sur les relations entre médias et démocratie et les problèmes que rencontrent les médias qui œuvrent à la promotion de la gouvernance démocratique dans la région.

 

Plusieurs questions sont prévues au programme : les récents développements dans la région ayant un impact sur la liberté de la presse, comme les politiques gouvernementales n matière de publicité ; les contraintes légales imposées par les lois sur la diffamation ; les conflits entre les intérêts financiers et l'intérêt public ; le sensationnalisme dans les reportages sur la criminalité et la violence ; les répercussions des technologies de l'information et de la communication sur le journalisme et les médias traditionnels ; le rôle des médias communautaires dans la promotion de la participation démocratique.

 

Les participants examineront également les stratégies pour développer le journalisme d'investigation dans le cadre restrictif des lois sur la diffamation et d'autres mesures législatives qui ont des répercussions sur la pratique journalistique, et comment les journalistes peuvent exploiter l'accès aux lois sur l'information pour informer sur les activités des autorités publiques et des institutions de l'Etat.

 

C'est la sixième année que les médias de la région se réunissent pour discuter de la liberté de la presse et des questions professionnelles dans le cadre des célébrations de la Journée mondiale de la liberté de la presse. La première réunion avait eu lieu à la Jamaïque en 1998.

 

L'UNESCO soutient la conférence, comme l'explique Kwame Boafo, directeur du Bureau multipays de l'UNESCO pour les Caraïbes basé à Kingston : "La liberté de la presse unie à la liberté d'expression reste la principale force motrice derrière la démocratie et la bonne gouvernance. Dans son Acte constitutif, l'UNESCO s'est donnée pour mission de faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l'image, et de favoriser la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d'information des masses. L'UNESCO est heureuse de s'associer avec de grandes organisations médiatiques pour faire avancer ces idées dans les Caraïbes."

 

La conférence est organisée par l'Union de radiodiffusion des Caraïbes (CBU) en association avec l'UNESCO, l'agence de presse des Caraïbes CANA, l'Association of Caribbean Media Workers, CARIMAC et le Research and Policy Group de l'Ecole de commerce de Mona (Université des Indes occidentales).

 

La Journée mondiale de la liberté de la presse sera cette année célébrée officiellement le 3 mai dans la ville de Medellín, en Colombie, avec une conférence sur le thème " Liberté de la presse, sécurité des journalistes et impunité".




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page