05.03.2012 -

Célébration de la Journée internationale de la femme 2012 : l’UNESCO agit en faveur des femmes de milieu rural

©UNphoto / Alfbert Gonzalez Farran

« Les femmes marginalisées qui vivent dans des régions rurales rencontrent trop souvent les plus grandes difficultés à faire respecter leurs droits humains, à se développer au plan personnel et à réaliser leurs aspirations » – Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, à l’occasion de la Journée de la femme 2012.

Les ménages ruraux dirigés par les femmes sont parmi les plus vulnérables du 1,4 milliard de personnes vivant dans des conditions d’extrême pauvreté dans les pays en voie de développement. 60 % des personnes souffrant de famine chronique dans le monde sont des femmes et des filles. Partant de ce constat, l'action de l'UNESCO est multiple : de la publication d’un nouvel atlas soulignant les défis des femmes pour l’accès à l’éducation, aux efforts d’autonomisation des femmes journalistes, en passant par le partenariat avec Procter and Gamble pour l’éducation des filles au Sénégal, l’Organisation célèbrera les espoirs et les rêves des femmes du monde entier à l’occasion de la Journée internationale de la femme, le 8 mars.

Les nouvelles données qui seront publiées ce jour-là, dans un atlas interactif et gratuit, mettent l’accent sur les défis éducationnels auxquels les femmes à travers le monde doivent faire face, en particulier dans les communautés rurales. Au Burkina Faso, par exemple, seulement 22 % environ des filles des régions rurales vont à l’école primaire en comparaison avec 72 % des filles et 82 %  des garçons vivant en zone urbaine. Au Maroc, bien qu’au cours de ces dernières années l’écart entre les genres se soit resserré, les femmes sont encore en retard par rapport aux hommes en milieu rural : un peu plus de la moitié de ces derniers (55 %) et seulement un peu plus d’un tiers des femmes reçoivent une éducation d’au moins 5 ans.

Les femmes et les filles des régions rurales subissent un des taux les plus élevés de pauvreté en matière d’éducation dans le monde. L’UNESCO estime qu’environ 80 % des 67 millions d’enfants qui ne vont pas à l’école vivent en milieu rural, la majorité étant des filles. Les jeunes filles issues de foyers ruraux ont le moins de chance, parmi tous les groupes sociaux, d’aller à l’école ou d’accéder à l’éducation. Les taux d’analphabétisme dans les régions rurales sont presque deux fois plus élevés qu’en zone urbaine, et encore plus élevés chez les femmes. Cette situation empêche le progrès vers des objectifs de développement et fait obstacle à la croissance économique rurale. Améliorer l’éducation des femmes et des filles en milieu rural constitue une solution centrale pour atteindre l’égalité des genres et l’éradication de la pauvreté.

L’édition 2012 de l’opération « Les femmes font l’info », une initiative mondiale destinée à promouvoir l’égalité des genres dans les médias, aura pour thème l’accès des femmes rurales à l’information. Elle vise à stimuler un échange de connaissances sur l'importance des politiques et des bonnes pratiques favorisant l'accès aux médias et à l'information dans les communautés rurales, en particulier pour les femmes.

Plus d'informations:

 

 




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page