03.09.2010 -

Conférence sur l'infoéthique en Afrique la semaine prochaine au Botswana

L'UNESCO parraine une conférence internationale sur l'infoéthique en Afrique, qu'organise l'Université du Botswana les 6 et 7 septembre 2010 à Gaborone. Troisième réunion sur le sujet, la conférence sera consacrée à la recherche et au développement de programmes d'études sur l'infoéthique en Afrique.

Intitulée "L'apprentissage de l'infoéthique en Afrique : état actuel, opportunités et défis", la conférence sera suivie par une soixantaine d'experts en infoéthique venus d'Afrique, d'Amérique du Nord et d'Europe. Des représentants d'universités de plusieurs pays africains - Afrique du Sud, République centrafricaine, Ghana, Kenya, Namibie, Nigéria, Ouganda, Tanzanie, Zambie et Zimbabwe - feront des communications sur la situation de l'infoéthique dans leurs établissements. Le besoin de programmes d'études sur l'infoéthique en Afrique sera également présenté du point de vue des gouvernements, du secteur privé, des organisations non gouvernementales et de l'UNESCO. Les étudiants et toutes les autres personnes concernées au Botswana sont invités à participer à la conférence aux côtés des spécialistes internationaux.

 

La première conférence sur l'infoéthique en Afrique s'était tenue en 2007 à Tshwane (Afrique du Sud). Les participants avaient convenu de créer un réseau de professionnels africains intéressés par ces questions (le Réseau africain sur l'infoéthique) afin de poursuivre les recherches dans ce domaine et de contribuer à atteindre les objectifs de la Déclaration de Tshwane.

 

En 2009 le séminaire sur l'infoéthique et l'administration en ligne a eu lieu à Pretoria (Afrique du sud), dans le cadre du Programme Information pour tous (PIPT) de l'UNESCO.

 

La conférence qui se tient la semaine prochaine à Gaborone devrait aboutir à une feuille de route pour élaborer le tout premier programme d'études sur l'infoéthique en Afrique, afin de mettre en place un cadre critique pour réfléchir sur des questions telles que :

<li>les traditions morales ;

<li>la confidentialité de l'information ;

<li>le cycle de vie de l'information par rapport à la propriété et au droit d'auteur ;

<li>l'accès au savoir ;

<li>l'ouverture des gouvernements et la transparence de l'information ;

<li>l'utilisation d'Internet par les enfants et les jeunes ;

<li>l'éthique interculturelle ;

<li>la responsabilité sociale, etc.

Pour en savoir plus sur la conférence de Gaborone, veuillez contacter le <a href="mailto:mutulasm@mopipi.ub.bw">professeur Stephen Mutula</a> de l'Université du Botswana.




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page