16.10.2008 -

Le Directeur général condamne le meurtre du reporter iraquien Dyar Abas Ahmed

Le Directeur général de l'UNESCO, Koïchiro Matsuura, a condamné aujourd'hui l'assassinat du reporter iraquien Dyar Abas Ahmed, abattu par des inconnus le 10 octobre à Kirkouk.

« Je condamne l'assassinat de Dyar Abas Ahmed », a déclaré le Directeur général. « Le meurtre d'un journaliste est un crime qui affecte la société dans son ensemble. La fréquence de ces crimes en Iraq n'est pas acceptable. Il est essentiel que les autorités iraquiennes fassent tout leur possible pour traduire en justice les auteurs de ce crime et pour améliorer la sécurité des journalistes dans le pays ».

 

Dyar Abas Ahmed, âgé d'une vingtaine d'années, travaillait comme reporter pour le site indépendant d'informations <a target="_blank" href="http://www.eyeiraq.com/">Eye Iraq</a>. Il a été abattu par des inconnus alors qu'il se trouvait en compagnie d'un ami, à Kirkouk, à 220 km au nord de Bagdad.

 

Selon le Comité de protection des journalistes (CPJ), au moins 135 autres journalistes ont été tués en Iraq depuis mars 2003.

 

L'UNESCO est la seule agence des Nations Unies qui dispose d'un mandat pour défendre la liberté d'expression et la liberté de la presse. L'article 1 de son Acte constitutif déclare que l'Organisation se propose « d'assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l'homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». Pour y parvenir, l'Organisation doit favoriser « la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d'information des masses et recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu'elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l'image...»




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page