29.07.2011 - UNESCOPRESS

La Directrice générale condamne le meurtre du journaliste brésilien Auro Ida

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a condamné aujourd’hui le meurtre du journaliste Auro Ida dans la ville de Cuiabá, au Brésil, le 22 juillet.

« Je condamne le meurtre d’Auro Ida », a déclaré la Directrice générale. « L’utilisation de la violence pour empêcher les journalistes d’exercer leur droit fondamental à la liberté d’expression est inacceptable. Il est fondamental que les autorités traduisent les meurtriers d’Auro Ida en justice ».

Auro Ida, 53 ans, ancien chargé de communication du gouvernement de Cuiabá, était l’un des fondateurs du site d’information Midianews et signait un éditorial pour un autre site d’information, Olhar Direto. Il a été abattu dans sa voiture par un inconnu.

Auro Ida était semble-t-il en train d’enquêter sur des cas de corruption politique au niveau local quand il a été tué. Il aurait également dit avoir reçu des menaces.

D’après le Comité pour la protection des journalistes (CPJ), Auro Ida est le quatrième journaliste tué au Brésil cette année.

                                                    *****

L’UNESCO est la seule agence des Nations Unies dont la mission consiste à défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. En vertu de l’Article premier de son Acte constitutif, l’Organisation est tenue « d’assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue, ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». À cette fin, elle « favorise la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses ; elle recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image ».




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page