08.08.2011 - UNESCOPRESS

La Directrice générale de l’UNESCO condamne le meurtre du journaliste dominicain José Agustín Silvestre

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a condamné aujourd’hui le meurtre du journaliste de presse et de télévision José Agustín Silvestre, assassiné le 2 août dans la province de La Romana, dans le sud-est de la République dominicaine.

“Je condamne le meurtre de José Agustín Silvestre, a déclaré la Directrice générale. Il est indispensable que cette affaire fasse l’objet d’une enquête approfondie pour permettre aux journalistes de continuer à exercer leur droit humain fondamental de liberté d’expression.”

José Agustín Silvestre, âgé de 59 ans, a été retrouvé sans vie quelques heures après avoir été enlevé par quatre hommes à La Romana. D’après la Société interaméricaine de presse (SIP), il s’était fait connaître pour ses dénonciations controversées du trafic de drogue à La Romana dans ses émissions et ses articles.

José Agustín Silvestre animait une émission quotidienne, La Voz de la Verdad (La voix de la vérité), sur la chaîne Caña TV et publiait une revue bimensuelle éponyme.

                                 ****

 L’UNESCO est la seule agence des Nations Unies dont la mission consiste à défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. En vertu de l’Article premier de son Acte constitutif, l’Organisation est tenue « d’assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue, ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». À cette fin, elle « favorise la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses ; elle recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image ».

 

Mémorial UNESCO des journalistes assassinés: http://www.unesco.org/new/fr/communication-and-information/freedom-of-expression/press-freedom/unesco-remembers-assassinated-journalists/

 




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page