30.08.2011 - Communiqué UNESCO PRESSE No.2011-119

La Directrice générale condamne l’assassinat du journaliste mexicain Humberto Millán Salazar

La Directrice générale de l'UNESCO, Mme Irina Bokova, a condamné aujourd'hui l'assassinat du journaliste politique mexicain Humberto Millán Salazar qui a été trouvé mort le 25 août près de Culiacan, capitale de l'État occidental de Sinaloa.

«Je condamne l'assassinat d'Humberto Millán Salazar, » a déclaré la Directrice générale. «J'espère que les efforts entrepris par les autorités à traduire en justice les coupables responsables de ce crime seront poursuivis avec rigueur et détermination. Il est essentiel qu’il soit mis un terme à l'impunité dont jouissent les responsables de tels crimes au Mexique, afin de garantir le droit humain fondamental de liberté d'expression, la liberté de la presse, la bonne gouvernance et la primauté du droit. »

Humberto Salazar Millán, 53 ans, animait une émission sur Radio Fórmula et a écrit une chronique pour le nouveau site web, A Discusión. Dans ces deux médias, ses travaux ont porté sur la politique locale. Il a été enlevé le 24 août par deux hommes non identifiés alors qu'il se rendait à son travail.


****

L’UNESCO est la seule agence des Nations Unies dont le mandat défend la liberté d’expression et la liberté de la presse. L'article 1 de son Acte constitutif déclare que l'Organisation se propose «d'assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l'homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples». Pour y parvenir l’Organisation doit favoriser « la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses et recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image…»

****




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page