30.08.2011 - Communiqué UNESCO PRESSE No.2011-120

La Directrice générale condamne le meurtre du présentateur de Radio Philippines, Niel Jimena

La Directrice générale de l'UNESCO, Mme Irina Bokova, a condamné aujourd'hui l'assassinat du présentateur de Radio Philippines, Niel Jimena et appelé à une enquête sur le meurtre.

«Je condamne l'assassinat de Niel Jimena, » a déclaré la Directrice générale. "La violence ne doit jamais être tolérée pour restreindre la liberté d'expression, le droit humain fondamental qui sous-tend la liberté de la presse. J'appelle les autorités à n'épargner aucun effort pour trouver les responsables de ce crime qui frappe au coeur l’ensemble de la société philippine. "

Niel Jimena a été abattu dans la commune de  Enrique B. Magalona au Negros Occidental, et les enquêtes sont en cours pour voir si son assassinat était lié à son travail, tel que suggéré par la presse locale qui dit qu'il avait reçu des menaces.

Jimena était âgé de 42 ans; il avait été informateur de la Drug Enforcement Agency des Philippines et présentait des programmes sur plusieurs stations de radio.

****

L’UNESCO est la seule agence des Nations Unies dont le mandat défend la liberté d’expression et la liberté de la presse. L'article 1 de son Acte constitutif déclare que l'Organisation se propose «d'assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l'homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples». Pour y parvenir l’Organisation doit favoriser « la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses et recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image…»


Mémorial UNESCO des journalistes assassinés




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page