10.12.2010 -

Droit d'accès à l'information : le Maroc en marche

L'UNESCO, Transparency Maroc et l'ambassade des Pays-Bas organisent le 10 décembre 2010, à l'occasion de la Journée des droits de l'homme, un atelier sur le droit d'accès à l'information. Cette réunion, qui se tient à Rabat, a pour objet de présenter les directives, les normes et les bonnes pratiques internationales en matière d'accès à l'information, et de faire la comparaison avec la situation marocaine.

La promotion et la protection des droits de l'homme sont le fondement des sociétés du savoir, concept prôné par l'UNESCO depuis le Sommet mondial sur la société de l'information. Le droit d'accès à l'information du domaine public est indispensable à l'exercice des libertés fondamentales. Ce droit renforce la légitimité et la transparence des pouvoir publics ; c'est une composante essentielle de la bonne gouvernance et un baromètre qui permet de reconnaître une société vraiment démocratique et pluraliste, opposée à toute forme de corruption et ouverte à la participation éclairée des citoyens dans les affaires d'intérêt général.

 

Depuis la chute du Mur de Berlin et l'apparition des nouvelles démocraties dans les années 1990, plus de 90 pays dans le monde ont adopté des lois sur la liberté d'information. L'adoption en juin 2009 de la Convention du Conseil de l'Europe sur l'accès aux documents publics, premier instrument juridique international contraignant dans ce domaine, est une reconnaissance du droit général d'accès à l'information officielle détenue par les pouvoirs publics.

 

Le programme national "Archives, histoire et mémoire" a été mis en place pour soutenir la conservation et l'accès aux archives marocaines portant sur les "années de plomb" du règne de Hassan II. Depuis le lancement de ce programme, l'élaboration d'un cadre législatif et politique fort pour protéger le droit de chercher, de recevoir et de répandre les informations, tel que garanti par la Déclaration universelle des droits de l'homme, est plus que jamais à l'ordre du jour au Maroc.

 

L'atelier réunit des responsables politiques, des représentants d'associations, des experts en information et des journalistes pour engager un débat multipartite, afin de faire des choix collectifs et d'examiner les mesures à prendre pour que le droit d'accès à l'information publique soit reconnu au Maroc, sur la base d'un partage des responsabilités. Les débats s'appuieront sur les <a href="ev.php?URL_ID=15862&URL_DO=DO_TOPIC&URL_SECTION=201">Principes directeurs pour le développement et la promotion de l'information du domaine public gouvernemental</a> de l'UNESCO.

 

Pour télécharger le programme de l'atelier en français, cliquez sur le fichier PDF ci-dessous.




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page