04.07.2014 - Communication & Information Sector

Réunion d’experts à Varsovie pour élaborer une recommandation sur la préservation du patrimoine documentaire

Ouverture de la réunion des experts internationaux au sujet de la préservation de l’héritage documentaire, Varsovie, Pologne, juin 2014. © UNESCO

Suite à la résolution 53 de la 37e session de la Conférence générale demandant à l’UNESCO de préparer un projet de recommandation sur la préservation et l’accessibilité du patrimoine documentaire, une réunion d’experts internationaux de haut niveau s’est tenue à Varsovie, en Pologne, du 25 au 28 juin 2014. Le gouvernement polonais a coopéré de manière significative et apporté un soutien financier à l’accueil de cet événement important.

Le principal objectif de cette consultation collective d’experts était d’établir une base solide pour l’élaboration du projet de cet instrument normatif, le premier du genre, qui devrait être adopté lors de la prochaine session de la Conférence générale en novembre 2015.

Lors de la séance d’ouverture, les participants ont été accueillis par Mme Małgorzata Omilanowska, ministre de la Culture et du Patrimoine national de Pologne, M. Sławomir Ratajski, secrétaire général de la Commission polonaise pour l’UNESCO, et M. Władysław Stępniak, directeur général des Archives nationales. Dans son discours, la ministre a réaffirmé son soutien aux efforts de l’UNESCO pour préserver de manière efficace le patrimoine documentaire mondial et a souligné le rôle de l’histoire dans la compréhension approfondie qu’a la Pologne du besoin d’une meilleure protection et promotion de ses archives et de ses enregistrements et de soutien aux programmes spécifiques de numérisation, de préservation et d’accessibilité de son patrimoine culturel et documentaire, d’une grande richesse.

Au nom du directeur général de l’UNESCO, M. Boyan Radoykov, chef de section au sein de la Division des sociétés du savoir, a exprimé la profonde reconnaissance de l’UNESCO au gouvernement polonais pour son indéfectible engagement depuis longtemps dans les activités de l’organisation dans l’un des axes les plus importants de son mandat, à savoir la préservation et l’accessibilité du patrimoine documentaire. Il a également souligné le caractère particulier de cette réunion, la signification historique du lancement d’une telle initiative d’importance mondiale.

Trente-neuf experts venant du monde entier ont pris part à cette réunion, chacun apportant son concours dans son domaine de compétence. Les discussions ont eu lieu dans une atmosphère dynamique, bien organisée et engageante qui a favorisé une meilleure compréhension des problèmes et des défis à relever. La réunion a finalisé avec succès ses travaux avec la formulation de propositions concrètes pour les principaux piliers du futur instrument de normalisation ainsi des propositions spécifiques pour chacun des piliers. L’idée-force des propositions des experts est que le patrimoine documentaire mondial appartient à tous et qu’il doit être intégralement préservé et protégé, compte étant dûment tenu des spécificités et pratiques culturelles qui s'y rattachent, et devrait être accessible à tous sans aucun obstacle.

Le rapport préliminaire du directeur général, ainsi que la première version de la recommandation, seront officiellement envoyés à tous les Etats membres de l’UNESCO en septembre 2014, qui pourront alors faire part de leurs commentaires et de leurs remarques.




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page