23.09.2013 - Communication & Information Sector

Les logiciels libres et ouverts pour le développement

L’UNESCO et le ministre des Affaires étrangères de l’Uruguay ont signé un Protocole d’accord à l’occasion d’un séminaire sur les logiciels libres et ouverts intitulé « Souveraineté, développement et démocratisation du gouvernement et de la société ». Celui-ci s’est déroulé le 12 septembre 2013 à l’auditorium Reinaldo Gargano du ministère, à Montevideo.

En signant ce protocole, les deux parties se proposent d’ouvrir un débat franc et pluraliste sur le rôle des logiciels libres et ouverts (FOSS) comme modèle pour améliorer l’échange et le développement d’informations.

Le Dr. Jorge Grandi, Directeur du bureau de l’UNESCO à Montevideo, affirme que « ces logiciels peuvent jouer un rôle très important en tant qu’outil de développement. Ils ont vocation à être libres et ouverts, ce en quoi ils s’inscrivent naturellement dans les efforts de développement visant à atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD). »

L’UNESCO collaborera notamment avec le ministère à la mise en œuvre d’une politique sur les logiciels libres et ouverts.

Le ministre des Affaires étrangères possède les  compétences requises pour accomplir sa volonté politique : contribuer au progrès et bâtir un systèm e d’information plus démocratique pour la prospérité et la souveraineté du peuple.

“Si les logiciels libres figurent dans notre programme et sont notre avenir, c’est parce qu’ils représentent les valeurs chères à l’Uruguay : l’égalité, la liberté, la souveraineté, la liberté de choix, la démocratie et le développement, » a déclaré le ministre des Affaires étrangères Almagro à l’ouverture de la cérémonie.

Cette collaboration donnera à l’Uruguay le poids et les connaissances nécessaires  pour dynamiser par son expérience les échanges d’informations dans la région, augmentant ainsi les possibilités de coopération Sud-Sud dans ce domaine.

Le ministère des Affaires étrangères a organisé le séminaire international sur les logiciels libres et ouverts « Souveraineté, développement et démocratisation du gouvernement et de la société » avec le soutien de l’UNESCO et avec la participation des acteurs locaux et internationaux concernés qui l’ont enrichi de leur expérience.

Le séminaire a été organisé alors que le parlement uruguayen débat sur une Loi Logiciels libres et formats ouverts, dans le but d’apporter une précieuse contribution et des connaissances régionales à ce débat impliquant non seulement les législateurs, mais aussi la société toute entière. La compilation des informations utiles recueillies lors du partage des expériences est un nouveau pas vers l’élaboration d’un plan d’action institutionnel.




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page