12.10.2012 - Secteur de la Communication et de l'information

Le Gender Media Forum s’ouvre à la conférence générale de l’ABU à Séoul

Orateurs au cours du Forum, de gauche à droite : Gil Hwan-Young, Kim Kum-Iae, Javad Mottaghi, Eun Ju Kim, Geena Davis, Gwang-Jo Kim - © UNESCO

« Grâce aux nouvelles technologies et aux médias, nous disposons aujourd’hui de moyens d’expression sans précédents ; cependant, nous devons nous assurer que ceux-ci contribuent à faire progresser les droits de l’homme, en particulier l’égalité des sexes ». C’est ce qu’a déclaré la directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, dans un message vidéo diffusé au cours de la séance d’ouverture du Women with the Wave – Gender Media Forum (Femmes avec la vague – Forum sur le genre dans les médias). Il s’agissait d’un événement spécial organisé en marge de la Conférence générale de l'Union de radiodiffusion pour l'Asie et le Pacifique (ABU), qui s’est tenue le 10 octobre 2012.

Le Gender Media Forum est organisé par l’ABU, le système coréen de radiotélévision (KBS) et l’UIT, en partenariat avec l’UNESCO et d’autres organisations. Dans son message, Mme Bokova a affirmé qu’elle considérait cet événement comme une étape essentielle en vue du Forum mondial sur les médias et le genre qui sera organisé par l’UNESCO et ONU Femmes en 2013.

« Vous pouvez devenir ce que vous pouvez voir », a déclaré l’une des oratrices principales du forum, Mme Geena Davis, actrice oscarisée, fondatrice d’un institut sur le genre et les médias et envoyée spéciale de l’UIT pour les femmes et les filles dans les TIC. Mme Davis a souligné que la plupart des personnes qui ont voix au chapitre dans l’industrie cinématographique sont des hommes. Elle a posé la question du message qu’en tirent les enfants qui voient les films.

M. Gwang-Jo Kim, directeur du Bureau régional de l’UNESCO pour l’éducation dans l’Asie et le Pacifique, situé à Bangkok, a fait remarquer que selon le Rapport mondial sur le statut des femmes dans les médias, les hommes sont quatre fois plus nombreux que les femmes à occuper des postes de direction dans le domaine des médias en Asie et dans le Pacifique.

Le secrétaire général de l’ABU, Javad Mottaghi, a déclaré : « nous, professionnels des médias, évoluons aussi, et j’espère sincèrement que ce forum s’inscrit dans une vague de changement qui ne s’arrêtera pas ». M. Mottaghi a également mentionné la contribution de l’ABU à l’élaboration des Indicateurs de médias sensibles à l’égalité des sexes (GSIM) (page en anglais).

Mme Ann Mei Chang, conseillère principale sur les questions liées aux femmes et aux technologies à l’US Department of State, a parlé d’une « disparité entre les sexes » en ce qui concerne « les téléphones portables et l’Internet ». Elle a affirmé que la lutte contre ces disparités doit s’articuler autour de quatre piliers : l’accessibilité économique, les questions culturelles, l’alphabétisme et la valeur perçue des technologies en tant que vecteur d’amélioration de la vie des femmes ».

En l’espace d’une semaine, l’Assemblée générale de l’ABU, ainsi des séances et événements associés, devraient rassembler plus de 700 responsables audiovisuels, professionnels des médias et régulateurs. M. Andrea Cairola, Conseiller pour la communication et information au Bureau de l’UNESCO à Pékin, présentera la Journée mondiale de la radio 2013, ainsi que la Réunion interorganisations sur la sécurité des journalistes et la question de l’impunité qui se tiendra le mois prochain à Vienne.




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page