15.04.2011 -

La radio communautaire donne la parole aux femmes népalaises

Au Népal, les femmes sont souvent tenues pour des citoyens de seconde classe. Le taux d'analphabétisme est particulièrement élevé chez les femmes car elles ont moins facilement accès à l'information. Par exemple, rares sont les femmes qui peuvent disposer librement d'un poste de radio à la maison, ce qui limite le choix de la station ou de l'émission qu'elles veulent écouter. De même, le nombre d'animatrices employées dans les radios est faible.

Afin d'autonomiser les femmes et de leur donner accès à l'information, l'ONG Hamro Aawaj, Hamro Sarokar ("notre voix, nos intérêts") va créer Nari Aawaj ("la voix des femmes"), une radio communautaire dirigée et gérée par des femmes résident dans le district rural de Jumla. La radio émettra en népalais.

 

La nouvelle radio communautaire créée avec le soutien du Bureau de l'UNESCO à Katmandou s'adresse aux femmes vivant dans 30 villages du district de Jumla, qui a une population de 77 662 habitants. Les programmes seront également diffusés auprès des femmes vivant dans quatre villages de deux districts voisins : Kalikot, à l'ouest, et Dolpa, à l'est.

 

Hari Devi Rokaya, vice-présidente de l'ONG Hamro Aawaj, Hamro Sarokar, explique : "Ce projet va sans aucun doute nous donner l'occasion de provoquer une prise de conscience et d'apporter du positif dans la vie des femmes de Jumla, qui n'arrivent toujours pas à se faire entendre."

 

Le projet est financé par le <a href="http://www.unesco.org/new/en/communication-and-information/intergovernmental-programmes/ipdc/">Programme international pour le développement de la communication (PIDC)</a>. Lors de la réunion qui s'est tenue du 22 au 24 mars au Siège de l'UNESCO à Paris, le Bureau du PIDC a alloué plus de 2,3 millions USD à des projets de développement des médias qui seront mis en œuvre dans 65 pays.




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page