22.01.2014 - Communication & Information Sector

Des documents historiques de la Grenade sauvés par le PIPT

Des archives endommagées par des termites, Bibliothèque Nationale de la Grenade, Saint-Georges. © Pranical Technologies/UNESCO

Le Programme Information pour tous (PIPT) a récemment lancé un projet de préservation du patrimoine documentaire de la Grenade dans le but de protéger des documents historiques rares et précieux. Ce projet fournit également une expérience qui pourra être utile à d’éventuelles interventions dans d’autres petits États insulaires en développement (PIED). Il s’agit d’une des centaines d’initiatives qui ont été mises en place dans les Caraïbes en 2012-2013 avec le soutien financier du Fonds d’Urgence multidonateur de l’UNESCO.

Comme l’affirme Jasmin Garroway, de la Commission nationale d’Anguilla (nouveau Membre associé de l’UNESCO), « le projet développé à La Grenade propose de nouveaux outils techniques dont pourra s’inspirer le Comité national Mémoire du Monde, qui est en train de se mettre en place. »

Ces archives nationales contiennent des informations sur la complexité des changements politiques, sociaux et économiques qui ont transformé La Grenade ces 300 dernières années. Mais aujourd’hui cet héritage documentaire, qui a survécu tant bien que mal aux exploits militaires de la colonisation et plus récemment à la Guerre Froide, se retrouve aujourd’hui menacé par des conditions de stockage inadaptées et par des causes naturelles.

L’ouragan Ivan, qui avait frappé l’ile en 2004, avait mis en péril la bibliothèque principale et les archives nationales. En réponse à cela, les collections affectées avaient été déplacées dans des locaux de stockage d’urgence. Etant donné que le Gouvernement ne disposait que de moyens limités et que le lieu de stockage – qui ne devait être que provisoire – était très inadapté, ces documents précieux se sont retrouvés en péril.

Le Gouvernement a donc récemment fait d’importants efforts afin d’obtenir des financements pour restaurer la bibliothèque publique et protéger ses archives. Mais malgré la mise en place de ces projets, l’humidité et les termites continuent à ravager ces matériaux si fragiles.

Lors de la 37e session de la Conférence générale de l’UNESCO, des discussions entre le Secrétariat du PIPT et la délégation officielle de Grenade ont permis d’établir un plan d’intervention immédiate pour lutter contre ces dégradations. Un projet de formation a été mis en place auprès du personnel administratif et des volontaires locaux pour faire l’inventaire des archives, les déplacer dans des locaux plus appropriés et les protéger des termites et de l’humidité. Cela s’accompagne d’un projet d’équipement en matériel de numérisation des archives.

Joan-Marie Coutain, Secrétaire générale de la Commission nationale de la Grenade, affirme que « En l’espace de quelques semaines, nos discussions avec l’UNESCO se sont transformées en propositions concrètes. Nous disposons maintenant de jeunes volontaires grenadiens formés à ce travail, encadrés par des professionnels administratifs de l’information et qui utilisent un matériel adapté pour préserver nos trésors documentaires. »

Le Programme Information pour tous (PIPT) a été mis en place en 2001. Il propose une plateforme internationale de discussion politique, de coopération et de développement de recommandations pour agir dans le domaine de l’accès à l’information et au savoir. Le Programme encourage également les Etats membres à développer et à mettre en œuvre un encadrement stratégique de leur politique nationale de l’information.




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page