06.06.2011 -

Inauguration du musée de la Résistance dominicaine

Sous les auspices du président de la République dominicaine, Leonel Fernández, et en présence de nombreux dignitaires et invités, le Museo Memorial de la Resistencia Dominicana a ouvert ses portes le 29 mai 2011, la veille du 50ème anniversaire du renversement de Trujillo et de la fin de la dictature.

Dans son discours d'inauguration, la directrice du musée, Luisa de Peña Díaz, a déclaré que le musée était destiné à honorer la mémoire du mouvement de résistance, afin de rappeler aux générations présentes et futures que personne, nulle part dans le monde, ne devrait plus jamais avoir à subir les brutalités endurées par la République dominicaine. Le musée a pour mission de sensibiliser le public aux questions relatives au respect des droits de l'homme en faisant connaître les abus du passé, pour créer une conscience et une mémoire collectives et bâtir une société plus forte.

 

Le Patrimoine documentaire relatif à la résistance et à la lutte pour les droits de l'homme en République dominicaine (1930-1961) a été inscrit en 2009 au Registre international de la Mémoire du monde, pour son intérêt universel en tant que témoignage d'un des régimes les plus répressifs de l'histoire latino-américaine. Des milliers de Dominicains et d'étrangers ont été emprisonnés, torturés ou assassinés au cours de cette période. Les documents conservés témoignent de ces atrocités mais aussi du mouvement de résistance et de la lutte du peuple dominicain pour la démocratie, la liberté et le respect des droits de l'homme.

 

Une plaque commémorant l'inscription au Registre de la Mémoire du monde a été dévoilée au cours de la cérémonie. Le programme Mémoire du monde a pour mission d'attirer l'attention sur la nécessité de protéger le patrimoine documentaire conservé par les institutions mémorielles telles que les musées, les bibliothèques et les archives. Il met en lumière le travail inestimable qu'effectuent ces institutions pour veiller à ce que la mémoire collective de l'humanité ne se perde pas.

 

L'inauguration du musée a également donné le coup d'envoi à une conférence internationale sur Mémoire et Justice : comment les musées, les archives et les centres historiques contribuent à l'évolution de la société.




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page