04.12.2012 - Secteur de la Communication et de l'information

Lancement du projet du PIDC de sensibilisation aux questions de genre dans les médias en Chine

L'atelier de sensibilisation aux questions de genre dans les médias, Beijing, Chine (novembre 2012) - © UNESCO

Le projet de “sensibilisation aux questions de genre dans les médias en Chine” a démarré par un atelier de deux jours (27 et 28 nov. 2012) à la Communication University of China (CUC), organisé par la chaire de l’UNESCO sur l’égalité hommes-femmes et les médias, où ont participé plus de 80 responsables des médias, journalistes et universitaires.

La séance d’ouverture a été l’occasion d’amorcer la traduction en chinois des Indicateurs d’égalité des genres dans les médias (GSIM) ainsi que du guide Rétablir l’équilibre : égalité des genres dans le journalisme. Les deux textes ont été traduits par l’Institut des questions de genre dans les médias de la CUC qui a pu bénéficier d’une subvention de la part du Programme international pour le développement de la communication (PIDC).

Cette traduction sera mise à profit au cours des prochains mois dans le plan de mise en place du PIDC qui prévoit une période d’observation de six mois pour contrôler les reportages et les actualités en prenant en compte l’égalité hommes-femmes grâce aux GSIM en collaboration avec des organismes et des professionnels des médias.

Lors de l’atelier, le Professeur Liu Liqun, directrice de l’Institut des questions de genre dans les médias et titulaire de la chaire de l’UNESCO sur l’égalité hommes-femmes et les médias, a souligné les trois principales inégalités de genre présentes dans les médias. A savoir la marginalisation, le stéréotype et l’aliénation des femmes et des personnages féminins. Elle a donc insisté sur la nécessité de sensibiliser les professionnels des médias mais aussi le grand public à ces questions.

Le Prof. Hu Zhengrong, Vice-Président de la CUC, a fait quelques remarques préliminaires avec Mme Yang Hua, directrice adjointe du centre d’information de CCTV, la Prof. Tan Lin, secrétaire générale de l’Institut chinois des études de genre, et Andrea Cairola, conseiller communication et information auprès du bureau de l’UNESCO à Beijing.

Parmi les participants, on comptait plusieurs responsables de la radio publique de Beijing, de la société Hainan Yangpu Zhuanchen TV et du centre d’information et de diffusion de la CCTV. L’atelier comprenait des discussions et échanges sur la place des femmes dans les médias d’un point de vue professionnel ainsi que sur les moyens de produire des actualités et des contenus prenant en compte les questions de genre.

Le bureau de l’UNESCO à Beijing œuvre en faveur de la mise en place de normes professionnelles dans la communauté médiatique chinoise. Ces activités regroupent :

  • L’adaptation au contexte éducatif journalistique chinois des Modèles de cursus pour la formation au journalisme de l’UNESCO via la traduction et la révision des modèles par l’université Tsinghua en collaboration avec d’autres établissements. La version révisée a ensuite été distribuée à 147 institutions et écoles de journalismes. Des présentations et des formations on été menées au niveau national ainsi que la création d’un guide basé sur les modèles de cursus.
  • Le renforcement des compétences des journalistes et reporters en matière de diffusion d’urgence, d’information professionnelle sur la sécurité alimentaire et de journalisme d’investigation,  en collaboration avec l’Autorité publique de la radio et de la télévision (SARFT) et des partenaires universitaires nationaux.
  • La promotion du programme d’Éducation aux médias et à l’information (EMI)  via le Programme de formation pour les enseignants EMI et leur diffusion auprès de 60 experts de l’enseignement médiatique issus de 20 universités en Chine lors de la Troisième Conférence Internationale sur l’éducation aux médias qui s’est tenue en août 2012 à Lanzhou, dans le nord-ouest de la Chine.



<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page