29.06.2011 - UNESCO

Début à Tunis d’une formation au journalisme d’investigation soutenue par le PIDC

L’enquête par hypothèse : manuel du journaliste d’investigation / © UNESCO

Dans le cadre du Programme international de l’UNESCO pour le développement de la communication (PIDC), 20 journalistes tunisiens de la presse, de l’audiovisuel et des médias en ligne ont démarré hier à Tunis une formation de cinq jours au journalisme d’investigation et à la déontologie.

La formation, animée par Arab Reporters for Investigative Journalism (ARIJ), porte sur les outils et méthodes requis à chaque étape d’une enquête journalistique, de la conception à la recherche, puis à la rédaction, au contrôle qualité et à la diffusion. Un volet pratique permettra aux participants de planifier et de réaliser des reportages d’investigation soigneusement documentés en utilisant l’approche de l’enquête par hypothèse.

La formation a également pour ambition d’encourager les organes d’information publics, indépendants et étatiques à soutenir le journalisme d’investigation afin d’améliorer la qualité des contenus et de renforcer la transparence du gouvernement et des instances publiques.

Cette formation est une occasion unique pour les journalistes et rédacteurs en chef tunisiens, qui ont subi pendant 23 ans les effets néfastes de la censure, de la concentration des médias et de l’absence de tradition du journalisme d’enquête. La directrice générale de l’ARIJ, Rana Sabbagh, a déclaré que le changement de régime en Tunisie ouvre la voie au journalisme d’investigation et aux enquêtes sur les questions d’intérêt pour les communautés locales.

A l’issue de la formation, les journalistes tunisiens devraient rejoindre le vaste réseau de l’ARIJ, qui fédère les journalistes d’investigation arabes, pour partager leur expérience.

L’UNESCO soutient depuis toujours les initiatives qui contribuent à promouvoir la transparence et les normes professionnelles du journalisme. Basée à Amman, l’ARIJ travaille depuis 2005 à l’amélioration de la qualité des enquêtes journalistiques et contribue à développer une culture du journalisme d’investigation dans la région, auprès des professionnels des médias et des militants, pour le bénéfice du public arabe.




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page