02.05.2014 -

La Directrice générale a décerné le Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano au journaliste turc Ahmet Şık

©UNESCO/Nora Houguenade -Le journaliste turc Ahmet Şık, lauréat du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 2014

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a remis aujourd’hui le Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano au journaliste turc d’investigation Ahmet Şık au cours d’une cérémonie qui s’est tenue au siège de l’UNESCO.

« A travers le monde, l’UNESCO s’emploie à soutenir la liberté de la presse et à favoriser la sécurité des journalistes. Il en va des droits individuels et de la dignité – il en va des droits, de la dignité et du développement de sociétés entières. C’est la raison pour laquelle nous ne devons jamais déroger à notre engagement en faveur de la liberté d’expression et des femmes et des hommes qui en font une réalité. Dans cet esprit, je félicite M. Ahmet Şık qui a été distingué par le jury international pour son travail en faveur de la liberté de la presse », a déclaré la Directrice générale.

« Je vous remercie pour ce prix. Il ne fait pas de doute que de nombreux collègues, que ce soit en Turquie ou dans d’autres pays, le méritent plus que moi. Certains d’entre eux ont perdu la vie, d’autres ont perdu leur liberté. Aussi décernez-vous également ce prix à tous mes amis », a déclaré Ahmet Şık.
 
 Journaliste indépendant, Ahmet Şık, âgé de 44 ans, a collaboré entre 1991 et 2011 à plusieurs journaux turcs, notamment Cumhuriyet, Radikal, Evrensel ou Yeni Yüzyil. Il a également travaillé pour le magazine Nokta et l’agence de presse Reuters en tant que photojournaliste. Il est par ailleurs membre du Syndicat turc des journalistes. Ardent défenseur des droits de l’homme, il s’emploie à dénoncer dans ses articles la corruption, les violations contre la liberté d’expression et les droits de l’homme.

Le Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano a été créé en 1997 par le Conseil exécutif de l’UNESCO. Il vise à distinguer le travail d’une personne ou d’une organisation ayant apporté une contribution notable à la défense ou la promotion de la liberté d’expression où que ce soit dans le monde, surtout si elle a pris des risques. Il est décerné chaque année à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, célébrée le 3 mai.

Cette cérémonie sera suivie, les 5 et 6 mai, par une conférence organisée au siège de l’UNESCO, qui s’intéressera notamment à la sécurité des journalistes, la lutte contre l’impunité et aux tendances actuelles en matière de liberté de la presse.

                                                       ***
Contact : Agnès Bardon, Service de presse de l’UNESCO, tel : +33 (0) 1 45 68 17 64, a.bardon(at)unesco.org
Images vidéo de la cérémonie bientôt disponibles




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page