19.09.2011 - UNESCO

L’UNESCO et l’ICANN organisent une réunion d’experts sur l’alphabet cyrillique

Signature de l’accord de partenariat entre l’UNESCO et l’ICANN au FGI 2010 à Vilnius - © UNESCO

L’UNESCO organise, en coopération avec l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), une réunion du groupe d’experts chargé de l’étude de cas sur l’alphabet cyrillique, les 20 et 21 septembre 2011 au Siège de l’Organisation à Paris. Cette réunion fait partie des activités menées dans le cadre de l’accord de partenariat sur les noms de domaines internationalisés (IDN) signé entre l’ICANN et l’UNESCO. Six études de cas sur les alphabets arabe, chinois, cyrillique, devanâgarî, grec et latin sont en cours pour identifier les questions liées à une délégation profitable et sûre des variantes des noms de domaines internationalisés.

Le Projet concernant les questions relatives aux variantes des IDN a pour principal objectif d’identifier les problèmes à résoudre pour permettre une utilisation facile et sûre avant de procéder à la délégation des variantes des noms de domaines internationalisés. Le document décrivant le projet précise :

La gestion des variantes des IDN est un thème important et complexe ; c’est pourquoi le succès du projet dépend de l’information significative liée à l’expertise de la communauté et à la coopération pour réaliser le travail. Il n’y a pas de définition universellement acceptée du terme « variante ». Une définition possible serait la suivante : les variantes des caractères se présentent lorsqu’un seul caractère conceptuel peut être identifié avec deux ou plus de deux points de code Unicode avec des représentations graphiques qui peuvent être ou ne pas être visuellement semblables. Les variantes de TLD IDN contiennent un ou plus d’un caractère présentant ces variantes. (Exemple pour l’allemand : « koeln » et « köln ».)

Les équipes chargées des études de cas dans le cadre de ce projet examinent un grand nombre de questions techniques, politiques, linguistiques et pratiques. Elles sont composées de volontaires ayant des compétences différentes pour étudier tous les types de questions soulevées. Mise en place en juillet 2011, l’équipe chargée de l’étude de cas sur l’alphabet cyrillique a mené ses travaux à distance jusqu’à présent. La réunion de Paris sera la première rencontre physique. L’équipe doit rédiger un rapport avec des recommandations pour la prochaine réunion de l’ICANN (24-28 octobre 2011, Dakar, Sénégal). Ce projet s’inscrit également dans les activités menées par l’UNESCO pour assurer l’application de la Recommandation sur la promotion et l’usage du multilinguisme et l’accès universel au cyberespace (2003).




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page