13.05.2011 -

Création d'une alliance régionale des médias dans le Pacifique avec le soutien de l'UNESCO

Le Bureau de l'UNESCO à Apia (Samoa) et le programme australien Pacific Media Assistance Scheme (PACMAS) ont financé la création d'un cadre de coopération unique lors d'une réunion organisée à Apia à l'occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse 2011. La réunion s'est tenue du 2 au 4 mai au campus Le Papaigalagala de l'Université nationale de Samoa, avec le soutien du bureau Asie-Pacifique de la Fédération internationale des journalistes (FIJ).

Les représentants des réseaux des médias de la région Pacifique ont décidé de coopérer dans le cadre d'une alliance régionale pour défendre la liberté des médias et d'autres questions d'intérêt commun. La Media Alliance for the Pacific (MAP) va commencer par créer une base de données des professionnels des médias de la région Pacifique. Cette base contribuera à améliorer l'échange d'informations, optimiser les offres de formation, développer le renforcement des capacités et centraliser les ressources régionales. La mise en place d'un code de déontologie et d'un conseil régional des plaintes des médias font partie des autres priorités de MAP. Des réunions de consultation seront organisées pour étudier ces projets.

 

Les membres fondateurs de MAP sont la Pacific Alliance of Development Journalists (PADJ), le Pacific Freedom Forum (PFF), la Pacific Islands Media Association (PIMA) et le Pacific Women Advancing a Vision of Empowerment (WAVE) Media Network. Ils ont convenu de proposer à d'autres réseaux de la région de devenir membres de l'alliance et de nouer des partenariats avec d'autres acteurs.

 

Marc Neil-Jones a parlé des problèmes auxquels il a dû faire face comme rédacteur en chef de l'hebdomadaire Vanuatu Trading Post. Dans son intervention à l'occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, il a insisté sur l'importance de définir un code de déontologie pour servir de base à un conseil régional des plaintes des médias. Les participants à la réunion ont également souligné que le code de déontologie devait impérativement figurer dans les cursus de formation des journalistes.




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page