16.05.2007 -

Lancement officiel du Centre mondial de documentation sur les langues

Le Centre mondial de documentation sur les langues (World Language Documentation Centre - WLDC), qui regroupe des experts de renommée internationale en technologies des langues, linguistique, normalisation terminologique et localisation, a été officiellement lancé le 9 mai 2007 au Siège de l'UNESCO à Paris.

Le WLDC s'est fixé des objectifs ambitieux, notamment la promotion du multilinguisme dans le cyberespace et la préservation des ressources d'information sur les langues dans le monde. Dans les pays développés, le web semble une réalité mondiale, mais il ne faut pas oublier qu'une grande partie des langues parlées dans le monde sont très peu représentées sur Internet.

 

Bien que la prépondérance de l'emploi de l'anglais dans le contenu consultable sur Internet diminue progressivement, de nombreuses études prouvent que le web n'est pas représentatif de la diversité des langues dans le monde.

 

Dans un certain nombre de cas, cette situation est due à l'absence de systèmes de représentation des langues et de leurs variantes.

 

La création d'un centre mondial répond à la multiplication des normes internationales appliquées aux systèmes d'information et à la nécessité de centraliser les connaissances linguistiques et techniques.

 

L'Organisation internationale de normalisation (ISO) publie les normes établissant les indicatifs de langue, tels "en" et "fr" pour l'anglais et le français, qui sont utilisés dans les systèmes informatiques.

 

Certains moteurs de recherche, tel Accoona, permettent à l'utilisateur de lancer des recherches dans des pages utilisant ces indicatifs de langue.

 

Jusqu'à présent, il existait environ 400 codes d'identification dans les normes ISO. Ce nombre a été porté à plus de 7 500 début 2007 et il devrait passer la barre des 30 000 en 2008.

 

Cette multiplication des codes s'explique par la nécessité d'identifier les langues sous toutes leurs formes (écrite, parlée, langue des signes).

 

Les normes ISO ne couvraient jusqu'à présent qu'une faible proportion de langues.

 

Les nouvelles normes ISO permettent d'indexer et de rechercher le contenu potentiel d'une société de l'information véritablement multilingue et plurielle, ainsi que de développer des technologies intégrant des fonctions de ciblage linguistique.

 

La communauté Internet, avec le groupe de travail IETF, se penche déjà sur l'utilisation de ces nouvelles normes et des discussions sur "l'Internet multilingue" - considéré par certains comme un élément essentiel de l'Internet nouvelle génération - sont en cours.




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page