11.03.2011 -

Le libre accès à l'information scientifique à l'ordre du jour d'un séminaire à New Delhi

Un séminaire d'une journée se tiendra le 16 mars 2011 à l'India International Centre de New Delhi. Organisée par l'UNESCO en association avec le Centre for Internet and Society (Bangalore, Karnataka), cette réunion a pour objet d'ouvrir un dialogue sous-régional sur la démocratisation de l'accès à l'information scientifique, en particulier sur la santé, l'économie de l'édition scientifique, les implications des divers modèles de libre accès et les questions liées à la propriété intellectuelle et au droit d'auteur.

Le séminaire de New Delhi s'intéressera à l'accès en ligne pour tous de l'information universitaire, libre de la plupart des restrictions imposées par le droit d'auteur. Editeurs de revues scientifiques, décideurs, professionnels de l'information, chercheurs, militants du mouvement du libre accès et universitaires se retrouveront pour examiner les relations entre établissements universitaires, chercheurs, scientifiques et éditeurs, ainsi que les obstacles auxquels se heurte le libre accès en Inde et dans d'autres pays d'Asie du Sud.

 

Toutes ces questions sont prioritaires pour l'UNESCO car elles soulèvent des problèmes cruciaux du processus d'édification des sociétés du savoir, qui fait partie des objectifs stratégiques de l'Organisation. Pour l'UNESCO, le libre accès est un volet enrichissant de la communication universitaire qui peut et doit coexister avec d'autres formes de communication et de publication, comme les conférences et l'édition associative.

 

Il y a, en Inde, d'importants débouchés pour l'édition en libre accès. Les universités, les instituts de recherche et développement à but non lucratif, les laboratoires de R-D fonctionnant au sein des institutions scientifiques publiques produisent un nombre considérable de documents qui repoussent les frontières de la connaissance et ouvrent de nouveaux horizons à l'innovation technologique. Selon une étude effectuée par Thomson Reuters en 2009, la productivité de la recherche scientifique indienne devrait rattraper la plupart des nations du G8 à l'horizon 2017.

 

L'Inde dispose d'un cadre institutionnel et d'infrastructures d'information, mais aussi de ressources financières et de professionnels bien formés, qui lui permettent d'entrer dans la révolution du libre accès pour jouer un rôle de premier plan dans le développement de la circulation de l'information du Sud vers le Nord. Toucher un large public en réduisant les coûts et en augmentant le retour sur investissement des fonds publics, renforcer la recherche nationale et accroître la visibilité des publications, voilà quelques-unes des possibilités les plus intéressantes qu'offre le libre accès.

 

Le programme et le projet de note conceptuelle sont disponibles sur le site du Bureau de l'UNESCO à New Delhi : <a target=_blank href="http://portal.unesco.org/geography/en/ev.php-URL_ID=13847&URL_DO=DO_TOPIC&URL_SECTION=201.html">cliquez ici</a>.




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page