19.07.2007 -

Ouverture de la deuxième réunion du Groupe des Nations Unies sur la société de l'information (UNGIS)

Le mardi 17 juillet 2007 le Directeur général de l'UNESCO, M. Koïchiro Matsuura, a ouvert la deuxième réunion du Groupe des Nations Unies sur la société de l'information (UNGIS) au Siège de l'UNESCO à Paris, aux côtés de M. Hamadoun Touré, Secrétaire général de l'Union internationale des télécommunications (UIT) et président de l'UNGIS.

L'UNGIS est un mécanisme interinstitutions, sous la houlette du Conseil des chefs de secrétariat des organismes des Nations Unies, chargé de la coordination du volet politique de la mise en œuvre des résultats du Sommet mondial sur la société de l'information (SMSI).

 

M. Matsuura a félicité M. Touré pour le travail effectué par l'UIT pendant ses douze mois de présidence de l'UNGIS et a déclaré que l'UNESCO, qui prendra la relève de la présidence de l'UNGIS, continuera à œuvrer pour faire de l'UNGIS l'un des principaux mécanismes de mise en œuvre du SMSI.

 

Dans ses remarques préliminaires, le Directeur général a rappelé qu'il était indispensable pour le système des Nations Unies d'assurer un suivi cohérent des résultats du SMSI et que l'UNGIS avait un rôle important à jouer, notamment dans le cadre de l'initiative "Unis dans l'action" de l'ONU.

 

M. Matsuura a invité l'UNGIS à œuvrer pour "bâtir des sociétés du savoir dans lesquelles les citoyens puissent s'exprimer librement, avoir accès à l'information et au savoir, des sociétés où la diversité culturelle et linguistique est une richesse et qui offre un accès à l'éducation de qualité pour tous".

 

Il a également rappelé que les gouvernements avaient un rôle crucial à jouer en tant qu'élément moteur, pour stimuler l'engagement des citoyens envers les objectifs nationaux de développement et les aider à devenir autonomes pour trouver leurs propres solutions et développer leurs propres ressources, un objectif au cœur du processus du SMSI.

 

Le Directeur général a mis en avant le rôle de l'UNGIS dans le domaine de la planification nationale, en particulier auprès des huit pays pilotes de l'initiative "Unis dans l'action". Il a suggéré que l'UNGIS collabore avec les équipes de pays de l'ONU afin de proposer aux gouvernements des actions à mener pour répondre aux priorités nationales dans le domaine de l'information et la communication au service du développement.

 

Pour conclure, M. Matsuura a déclaré qu'il espérait que "la réforme de l'ONU servira de catalyseur pour harmoniser les approches des différents secteurs et les systèmes d'infrastructure, y compris les systèmes informatiques et les outils exploitant les technologies de l'information" et que "le suivi du SMSI sera d'une grande aide dans ce domaine, […], ce qui contribuera de manière significative à renforcer l'unité d'action de l'ONU".




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page