06.05.2013 - UNESCOPRESS

Le Jazz déferle dans les rues de Paris pour la Journée du Jazz

© UNESCO/Emilien UrbanoInauguration Mairie 1er Paris

Le 30 avril, Journée internationale du Jazz, 48 évènements se déroulant de 14h à 2h du matin, ont électrifié le cœur de Paris rassemblant la ville autour de valeurs comme le respect, la liberté et la paix.

Après une cérémonie d’ouverture à la mairie de Paris en compagnie de l’UNESCO et de l’association Paris Jazz Club, la capitale a poursuivi les célébrations dans quatre des clubs de jazz les plus renommés de la ville, communément connu  sous le nom de « Triangle d’or » de la rue des Lombards : Le Baiser Salé, Le Duc des Lombards et Le Sunrise/Le Sunset.

La Journée du Jazz a amené le Jazz avec succès dans les rues à travers l’accès à des concerts et à des animations gratuits, ce qui a attiré un large public. La web-diffusion en direct a permis au public dans le monde entier de participer virtuellement aux évènements. En France, ceux-ci ont été largement couverts par les stations de radio de référence, TSF Jazz et France Musique.

Parmi les artistes participant aux concerts de la journée, aux master classes, aux tables rondes et aux jam sessions du soir, on pouvait compter les saxophonistes Pierrick Pédron, Emile Parisien et Baptiste Herbian, les pianistes Laurent de Wilde, Rémi Panossian et Omer Klein,  les chanteurs Leila Martia, Gregory Porter, Kellylee Evans, les bassistes Riccardo Del Fra et Omer Avitai et le célèbre chanteur-saxophoniste Manu Dibango. Les Jazz talks se sont intéressées aux origines historiques du jazz dans l'esclavage et à la résistance. Des conseils pratiques sur la production et la promotion de nouveaux disques ont également été prodigués aux artistes de jazz d'aujourd'hui.

Mme Evans, originaire du Canada, a déclaré que cette journée a eu un fort impact sur elle professionnellement : «  À Cette idée du monde entier travaillant ensemble pour célébrer la musique jazz et son esprit de paix, de liberté, de respect, je me sens nourrie par elle, et inspirée pour continuer ma musique. »

La Journée internationale du jazz a été lancée par l'UNESCO afin de sensibiliser la population aux vertus du jazz comme outil d’éducation, de paix, d'unité, de dialogue et de renforcement de la coopération entre les peuples. Né aux États-Unis et puisant ses racines dans les traditions africaines, le jazz s’est inspiré de nouvelles de cultures à travers la planète. La ville de Paris, en particulier, qui a accueilli chaleureusement le jazz dans les années 1920 et 1930, a contribué de manière significative au développement du jazz. C'est là que le guitariste virtuose, Django Reinhardt a été le premier a donné naissance à un style de jazz à part entière en dehors du continent américain : « le jazz manouche ». Le jazz est le seul genre musical où « vous pouvez amener n’importe quelles influences provenant  d'autres genres ou pays et les ajouter à une composition » a expliqué China Moses, chanteuse de jazz et présentatrice sur la chaîne MTV. « C'est un monde où tout le monde est vraiment invité à être soi-même... Le jazz incite à accepter l’autre et à communiquer avec des personnes qui sont radicalement différentes de vous. »

En effet, le jazz  contribue à la diversité dans le monde en franchissant avec aisance les frontières et en rapprochant les gens et les cultures. Tirer le meilleur parti de la diversité culturelle est une tâche que nous partageons tous. « Je n'ai jamais su que mon cœur pourrait chanter. J’ai n’ai jamais manqué une chaleureuse accolade jusqu'à Avril à Paris " chantait Ella Fitzgerald. Durant ce dernier jour du mois d’avril à Paris, le jazz résonnait joyeusement comme un chantre de la paix parlant droit au cœur.




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page