19.03.2008 -

Présentation du projet de définition d'indicateurs du développement des médias à la 26e session du Conseil du PIDC

La 26e session du Conseil intergouvernemental du Programme international pour le développement de la communication (PIDC) se tiendra du 26 au 28 mars 2008 au Siège de l'UNESCO à Paris. Elle réunira les délégués des trente-neuf membres du Conseil ainsi que des experts et observateurs d'organisations intergouvernementales, d'agences des Nations Unies et d'organisations professionnelles.

Suite à la vaste consultation lancée lors de la précédente session du Conseil, un groupe d'experts mènera les débats sur le rapport Indicateurs du développement des médias : cadre pour l'évaluation du développement des médias, qui propose un ensemble d'indicateurs pour évaluer le secteur des médias dans différents domaines. Le Conseil examinera la possibilité d'adopter ces indicateurs en vue de leur application.

 

Dans le cadre de son rôle de forum de discussion sur les problèmes et tendances qui redéfinissent les pratiques médiatiques, le Conseil a prévu au programme de sa 26e session un débat sur la sécurité des journalistes et le danger de l'impunité. Les Etats membres devraient arriver à un accord pour adopter une décision sur cette question.

 

Parmi les questions ordinaires, le Conseil examinera les activités du PIDC, l'impact des projets du PIDC ainsi que la situation financière du Programme. Le Conseil procédera également à l'élection d'un nouveau président et des membres du Bureau du PIDC.

 

En temps normal, le Conseil se réunit en session plénière tous les deux ans. Au cours du dernier exercice biennal, le PIDC a apporté son soutien à 113 projets dans 66 pays, pour un montant de plus de 2 600 000 USD.

 

La résolution A/RES/62/111 A -L'information au service de l'humanité, adoptée par l'Assemblée générale des Nations Unies à sa 62e session le 17 décembre 2007, demande instamment que tous les pays, les organisations du système des Nations Unies et tous les autres intéressés "appuient sans réserve le Programme international pour le développement de la communication institué par l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture, qui devrait soutenir les médias publics aussi bien que privés".




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page