19.11.2010 -

Début des préparatifs de la table ronde sur la communication pour le développement en Equateur

La première réunion du comité d'organisation de la prochaine table ronde sur la communication pour le développement en Equateur s'est tenue le mois dernier à Quito. Cette réunion a donné le coup d'envoi à l'évaluation de la communication pour le développement dans le pays, en insistant sur la nécessité de revoir le concept même de "développement".

La réunion du comité d'organisation était préparée par le Bureau de l'UNESCO à Quito en collaboration avec le Centre international d'études supérieures de communication pour l'Amérique latine (CIESPAL). Composé de représentants du gouvernement équatorien, du monde universitaire, des organisations de la société civile, des médias communautaires et des ONG, le comité a en charge toutes les questions relatives au contenu de la prochaine table ronde sur la communication pour le développement en Equateur, qui se tiendra en février 2011. L'objectif consiste à évaluer la situation de la communication pour le développement dans le pays, afin d'en rendre compte à la 12ème Table ronde interinstitutions des Nations unies sur la communication pour le développement qui aura lieu en Inde fin 2011.

 

Le comité d'organisation a insisté sur la nécessité de revoir le concept même de "développement", dans la mesure où ce terme renvoie uniquement à la croissance économique. Les Equatoriens l'ont remplacé par le concept quechua de sumak kawsay ou "bien vivre" (buen vivir en espagnol), qui prend en compte d'autres paramètres que la prospérité financière, tel que l'équilibre écologique, pour proposer une alternative à la croissance continue. Ce principe est inscrit dans la constitution équatorienne et le comité d'organisation propose par conséquent de se donner comme nouvelle perspective le buen vivir en lieu et place du "développement".

 

Lors de cette première réunion, le comité a chargé trois experts de préparer trois notes de synthèse pour la table ronde. Ces documents doivent analyser l'action menée par le système des Nations Unies dans le domaine de la communication pour le développement en Equateur, les bonnes pratiques mises en œuvre par les populations localea politique nationale de l'Equateur dans ce domaine.

 

D'autres pays d'Amérique latine, de l'Afrique de l'Est, d'Asie centrale et d'Asie du Sud préparent des tables rondes sur le même modèle. Il s'agit d'établir le dialogue, d'échanger des informations et des expériences à l'échelle nationale autour des concepts de la communication pour le développement, mais aussi des pratiques employées par les acteurs du développement comme les équipes de pays des Nations Unies, les milieux académiques, les partenaires gouvernementaux, la société civile, les établissements de formation des journalistes et d'autres organisations concernées. Ces tables rondes ont également pour objet d'évaluer les capacités des médias et les politiques en matière de communication pour le développement en utilisant les <a href="ev.php?URL_ID=26032&URL_DO=DO_TOPIC&URL_SECTION=201">Indicateurs de développement des médias</a> de l'UNESCO comme outil de diagnostic.




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page