14.05.2007 -

La liberté de la presse se porte bien dans le Pacifique

La Journée mondiale de la liberté de la presse 2007 de l'UNESCO a été dignement célébrée dans toute la région Pacifique avec des manifestations organisées en Papouasie-Nouvelle-Guinée, au Vanuatu, aux Fidji et à Samoa.

La Journée mondiale de la liberté de la presse est célébrée chaque année le 3 mai afin de promouvoir les principes qui sous-tendent la liberté de la presse et l'indépendance des médias, de faire un point sur la liberté de la presse et de rendre hommage aux journalistes morts dans l'exercice de leur métier. Le thème choisi par l'UNESCO pour la Journée mondiale 2007 était "Sécurité des journalistes et impunité".

 

Les manifestations organisées dans le Pacifique ont privilégié les débats autour de la sécurité de la profession : les difficultés rencontrées par les journalistes, les dangers, le problème de l'impunité dans le contexte des attaques contre les médias, les mesures à prendre pour améliorer la sécurité.

 

Une remise de prix s'est déroulée à la Divine Word University de Madang, en Papouasie-Nouvelle-Guinée (télécharger l'<a href="http://www.unesco.org/webworld/news/2007/DWU_PNG.jpg">affiche</a>). L'Association des médias du Vanuatu a organisé une manifestation de deux jours les 3 et 4 mai avec la participation de représentants du gouvernement, de la société civile et du monde des affaires.

Les célébrations ont débuté par une marche pacifique dans la ville de Port Vila. Les manifestants brandissaient des pancartes avec des slogans demandant au gouvernement de soutenir la liberté de l'information et des médias au Vanuatu.

 

La Société de radiodiffusion et de télévision du Vanuatu a organisé une émission avec comme principaux intervenants Nicolas Berlanga Martinez, chargé d'affaires de la délégation européenne au Vanuatu, et George Bogiri, représentant du Premier ministre.

 

Aux Fidji, trois manifestations ont eu lieu pour la Journée mondiale de la liberté de la presse :

<li>le Séminaire de la journée de la liberté des médias, organisé par le Conseil des médias de Fidji ;</li>

<li>le Séminaire sur la liberté des médias aux Fidji, organisé par l'Association des élèves de journalisme de l'Université du Pacifique Sud ;</li>

<li>la célébration de la Journée mondiale de la liberté de la presse, organisée par l'Institut de technologie de Fidji (télécharger l'<a href="http://www.unesco.org/webworld/news/2007/FIT_WPFD.pdf">affiche</a>).</li>

Le Bureau de l'UNESCO pour les Etats du Pacifique à Apia (Samoa) a invité toutes les organisations des Nations Unies présentes à Samoa à participer à une journée d'apprentissage consacrée à la Journée mondiale de la liberté de la presse. Les journées d'apprentissage des Nations Unies ont été mises en place pour informer le personnel de l'ONU et des personnes extérieures sur les activités et projets de l'ONU, afin de mieux faire connaître l'action de l'ONU et de promouvoir une ONU unie.

 

Savea Sano Malifa, rédacteur en chef du quotidien primé Samoa Observer, a fait un discours d'ouverture sur l'histoire de la liberté de la presse à Samoa et la situation actuelle.

 

L'Association des journalistes de Samoa (JAWS) a pour sa part organisé un forum des rédacteurs en chef sur une variante du thème de la Journée 2007 : "Confidentialité et respect des journalistes". Le forum a été le cadre d'un débat très animé sur l'accès à l'information et les mesures à adopter pour aboutir à une législation sur la liberté d'information, ainsi que sur la loi scélérate de 1992 qui "oblige" les journalistes à révéler leurs sources.

 

Télécharger l'affiche de la <a href="http://www.unesco.org/webworld/news/2007/WPFD_Information_poster.jpg">Journée mondiale de la liberté de la presse</a> et l'affiche pour la <a href="http://www.unesco.org/webworld/news/2007/Poster_A1.jpg">Défense de la liberté de la presse</a>.




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page