05.12.2011 - UNESCO

Préserver la mémoire orale des Mindalae Otavalo, artisans et marchands voyageurs

Capture écran de Mindalae, documentaire sur le peuple Kichwa Otavalo - © APAK

Avec le soutien du bureau de l’UNESCO à Quito, l’association Kichwa des producteurs audiovisuels (APAK) d’Imbabura, Equateur, vient de conclure son processus de recherche ethno-historique avec la réalisation d’un documentaire sur la signification du commerce de l’artisanat pour l’identité du peuple Kichwa Otavalo.

Le peuple Kichwa est constitué d’artisans et de producteurs de textile équatoriens qui maintiennent vivantes les traditions artisanales des mindalas, une ancienne élite autochtone spécialisée dans le commerce, ce qui leur a permis de voyager à travers le monde.

Le documentaire Mindalae se penche sur les évènements historiques et les voyages des communautés de Peguche, Quinchuqui, Agato et La Compania qui ont eu lieu entre 1910 et 2010. Les migrants Kichwa y racontent leur histoire, celle d’un peuple qui, depuis 40 ans, est devenu le protagoniste d’un des flux migratoires les plus importants d’Equateur.

Des familles entières ont quitté le pays dans le but de vendre leurs produits artisanaux dans plusieurs pays, parmi lesquels la Belgique, la Colombie, l’Indonésie l’Italie, le Japon, l’Espagne, le Venezuela. Une version précédente du documentaire a été diffusée aux quatre communautés en octobre 2011.

Dans ce contexte, le travail de l’APAK, la seule association autochtone Kichwa en Equateur produisant du contenu audiovisuel, cherche à systématiser et à promouvoir les traditions culturelles du peuple Kichwa dans le but de revitaliser leur identité culturelle. L’association travaille actuellement sur la distribution de ses produits à l’échelle nationale et vise une expansion internationale.

 




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page