01.03.2011 -

Table ronde sur la communication pour le développement en Equateur

La table ronde organisée le 24 février 2011 à Quito a fait le point sur la communication pour le développement en Equateur et identifié des stratégies pour repositionner les pratiques en matière de communication dans les projets, programmes et politiques de développement à l'échelle nationale. Cette réunion fait suite aux recommandations de la 11ème Table ronde interinstitutions des Nations Unies sur la communication pour le développement (Washington D.C., 2009).

La table ronde sur la communication pour le développement en Equateur était organisée par le Bureau de l'UNESCO à Quito, en collaboration avec le Centre international d'études supérieures de communication pour l'Amérique latine (CIESPAL) et avec le soutien d'un groupe consultatif national.

 

La communication pour le développement est un processus social, qui repose sur le dialogue et utilise divers outils et méthodes. Il s'agit aussi de provoquer le changement à différents niveaux, ce qui implique d'écouter les autres, de renforcer la confiance, de partager les connaissances et les compétences, de définir des politiques, de débattre et d'apprendre pour amener un changement durable et significatif. "Il n'y a pas de développement sans la participation des bénéficiaires et il n'y a pas de participation en l'absence de communication" ont convenu les participants à la réunion.

 

Afin de nourrir les débats, trois études avaient été préparées pour la table ronde par des spécialistes de renom : l'expert bolivien Alfonso Gumucio, Rubén Bravo de l'Université salésienne et la consultante indépendante Elianor Franco. Ces études évaluent la situation de la communication pour le développement en Equateur, en décrivant les diverses formes qu'elle prend dans les programmes et politiques mis en place par le gouvernement, la société civile et le système des Nations Unies. La présentation des études par leurs auteurs était suivie de commentaires d'un deuxième expert et d'un débat ouvert avec les participants.

 

La table ronde, à laquelle assistaient environ 70 participants, a réussi à établir le dialogue pour échanger des informations et des expériences sur la question avec les grands acteurs du développement, notamment les agences des Nations Unies, l'université, les institutions gouvernementales, la société civile, les établissements de formation des médias et d'autres partenaires clés.

 

Les conclusions et les recommandations qui sont ressorties de cette réunion seront rapportées à la 12ème Table ronde interinstitutions des Nations Unies sur la communication pour le développement, qui aura lieu en novembre 2011, en Inde, sous le patronage de l'UNICEF.




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page