30.07.2013 - UNESCOPRESS

Education sexuelle et services de santé au programme d’une réunion régionale d’experts au Botswana

© UNESCO

Des experts et des décideurs politiques de l’Afrique australe et de l’Est se réunissent à Gaborone (Botswana) du 30 au 31 juillet afin de passer en revue les résultats d’un nouveau rapport sur les difficultés que rencontrent les adolescents et les jeunes en matière de santé et d’éducation sexuelle. La réunion, organisée par l’ONUSIDA et l’UNESCO, sera ouverte par Salma Kikwete, Première Dame de Tanzanie.

Avec 52 jeunes infectés par le VIH chaque heure, selon les estimations, l’Afrique australe et de l’Est reste l’épicentre de l’épidémie mondiale. Or l’éducation et l’accès à l’information sont parmi les outils les plus efficaces pour y faire face.

            Le rapport « Young People Today, Ready for Tomorrow », qui sera publié au début du mois d’octobre, recense les données de 21 pays de la région portant sur la santé et le statut social des adolescents et des jeunes, l’accès à l’éducation, la connaissance du VIH, les liens entre VIH et la prévalence des grossesses non désirées. Sont également utilisés des indicateurs clé en matière d’égalité entre les sexes et de droits de l’homme. Ce rapport traite de l’éducation sexuelle, des services de santé sexuelle et reproductive, des questions liées au genre et au contexte dans lequel évoluent les jeunes. Il formule également des recommandations visant à combler les lacunes dans ces domaines.

            Les participants à la réunion de Gaborone –experts et décideurs dans le domaine de l’éducation, du droit, de la santé reproductive et sexuelle, du VIH et du développement- examineront les résultats du rapport et débattront de leurs implications.

            Leurs conclusions contribueront à la préparation d’un « Engagement ministériel » en faveur d’une action dans la région afin d’améliorer l’éducation à la sexualité et les services de santé à destination des jeunes. Cet engagement devrait être approuvé et lancé le 7 décembre au cours d’une conférence des ministres de la santé et de l’éducation des pays concernés qui aura lieu à Johannesburg (Afrique du Sud).

            « La nécessité d’un tel engagement est incontestable », a déclaré Sheila Tlou, Directrice de l’Equipe d’appui pour l’Afrique de l’Est et l’Afrique australe à l’ONUSIDA, qui préside la réunion de Gaborone. « Les grossesses précoces, la violence liée au genre et de forts taux de fertilité, sans parler du VIH, sont autant de défis auxquels sont confrontés les jeunes. Les jeunes eux-mêmes réclament de nouvelles approches pour répondre à leurs besoins. Ils ont raison. Nous ne pouvons pas nous permettre de maintenir ce statu quo ».  

***

Contact médias

Patricia Machawira

Tel : +27 115171605

p.machawira(at)unesco.org

 

 
                                                Sue Williams, Service de presse de l'UNESCO

                                         Tel: +33 (0)1 4568 1706

                                     Email: s.williams(at)unesco.org




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page