31.08.2018 - UNESCO Office in Dakar

Renforcer la gestion des données pour une éducation de qualité au Niger

©UNESCO

« On ne peut parler d’éducation de qualité en l’absence d’une gestion rigoureuse et efficiente des données statistiques, UN BON PILOTAGE » disait M. Yahouza Ibrahim, secrétaire général du ministère de l’Enseignement primaire, de l’Alphabétisation, de la Promotion des Langues nationales et de l’Education civique du Niger.

La production des données statistiques fiables demeure une volonté politique du Gouvernement du Niger pour suivre et évaluer les performances dans le cadre de la mise en œuvre du Programme Sectoriel de l’Education et de la Formation 2014-2021.

Dans ce sens, la Direction des Statistiques du ministère de l’Enseignement primaire, de l’Alphabétisation, de la Promotion des Langues nationales et de l’Education civique (MEP/A/PLN/EC) produit chaque année un annuaire statistique compilant les informations collectées auprès de chaque établissement préscolaire et primaire (cycle de base 1). Cet annuaire ne renseigne cependant pas toutes les données utiles pour le MEP/A/PLN/EC puisqu’il intègre peu de données sur l’alphabétisation et l’éducation non formelle. De plus, celles-ci sont collectées à un autre moment, en décalage avec la période statistique couverte par l’annuaire. L’organisation d’une collecte simultanée de données pour l’éducation formelle et non formelle est donc nécessaire pour produire un annuaire statistique annuel unique pour le sous-secteur.

A cette fin, le Programme de développement des capacités pour l’éducation (CapED) mis en œuvre par l’UNESCO au Niger a appuyé le MEP/A/PLN/EC pour harmoniser la collecte des données de l’éducation formelle (niveaux préscolaire et primaire), de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle et pour reconfigurer la plateforme de saisie des données. Vingt-deux cadres des niveaux régional et central de la Direction des Statistiques et de la Direction Générale de l’Alphabétisation et l’Education non formelle ont également été formés à l’utilisation de la plateforme mise à jour et au traitement des données dans le cadre de ce même programme financé par la Suède, la Finlande et la Norvège. 358 chefs de secteurs pédagogiques et 206 statisticiens d’inspections ont ensuite été formés sur les techniques de remplissage des questionnaires et de contrôle de cohérence des données avant la remontée vers la Direction des Statistiques.

Cet appui du CapED permet non seulement de collecter les données statistiques pertinentes sur l’ensemble du secteur mais aussi de renforcer les capacités des acteurs à la conduite du processus. La volonté d’impliquer pleinement tous les acteurs dans ce processus vise à déconcentrer la maîtrise du système d’information statistique, de collecte et de traitement des données afin de le pérenniser.




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page