11.10.2010 -

Genre, médias, diversité et changement : un bilan

L'UNESCO participe au quatrième sommet Genre et médias, organisé par Gender Links du 13 au 15 octobre 2010 à Johannesburg (Afrique du Sud). Cet événement a pour principaux objectifs de faire le point sur les progrès réalisés ces dernières années en Afrique australe, de partager les bonnes pratiques et d'étudier des stratégies efficaces en s'appuyant sur les conclusions tirées des expériences passées.

Le sommet sera également un forum d'échange et de discussion pour permettre aux participants de nouer des partenariats et de créer des synergies. Plusieurs groupes de travail seront organisés sur différents sujets, comme la régulation des médias, les pratiques médiatiques, la formation et le militantisme, les questions de genre dans les organes de presse et la participation citoyenne.

 

Cet événement réunira les membres du <a target=_blank href="http://www.gemsa.org.za/">réseau GEMSA (Gender and Media Southern Africa)</a>, des professionnels des médias, des décideurs, des formateurs, des militants, ainsi que des universitaires et des chercheurs de différents établissements. L'UNESCO finance la participation des médias namibiens, dans le cadre du projet du Fonds pour la réalisation des OMD (F-OMD) "Setting things right towards gender equality and equity in Namibia".

 

Un des moments forts du sommet sera la remise des prix Genre et médias, le 15 octobre. Les organisateurs ont reçu plus de 180 candidatures dans vingt catégories, dont la presse, la radio et la télévision. Trois jurys, sous la direction de la journaliste et consultante indépendante Mercedes Sayagues, ont étudié les candidatures. Après d'âpres négociations, ils ont récompensé neuf lauréats et six finalistes.

 

La publication très attendue de l'étude <a target=_blank href="http://www.genderlinks.org.za/article/gender-and-media-progress-study-southern-africa-2010-10-06">Gender and Media Progress Study (GMPS)</a>, qui fait suite à une première enquête menée en 2003 (Gender and Media Baseline Study), sera annoncée officiellement lors de la remise des prix. Il s'agit de l'étude régionale la plus complète sur le genre dans les médias, dans laquelle figurent de nouveaux chapitres sur les pratiques générales dans les médias, la couverture du HIV et du SIDA et la violence sexiste.

 

L'UNESCO œuvre, aux côtés d'autres agences des Nations Unies en Namibie, pour protéger les droits des femmes et des jeunes filles en menant des acti sensibilisation sur les grandes inégalités dont sont victimes les femmes, la promotion de la parité et la réalisation de l'objectif du Millénaire pour le développement n° 3 sur l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes.




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page