08.02.2011 -

L'université REL en marche : des études libres pour les étudiants du monde entier

L'OER Foundation organise le 23 février 2011 une réunion de planification ouverte à Dunedin (Nouvelle-Zélande), à propos du projet sur les ressources éducatives libres (REL) et l'évaluation et la validation des acquis des étudiants. L'UNESCO apporte son soutien pour assurer la diffusion de la réunion sur Internet et permettre la participation virtuelle des responsables de l'éducation et de toutes les personnes intéressées.

Les ressources éducatives libres (REL) s'appuient sur l'idée simple mais forte que le savoir mondial est un bien public. Internet offre des possibilités extraordinaires pour permettre à tout un chacun de partager, utiliser et réutiliser ces connaissances.

 

L'OER Foundation, l'Ecole polytechnique d'Otago (Nouvelle-Zélande), l'Université de Queensland du Sud (Australie) et l'Université d'Athabasca (Canada) collaborent à ce projet. Ils sont les partenaires de référence pour proposer aux étudiants utilisant les REL des filières souples pour obtenir des équivalences universitaires et payer des frais réduits pour l'évaluation et la validation de leurs acquis.

 

"Nous lançons une invitation ouverte à tous les établissements d'enseignement postsecondaire qui font du partage du savoir une valeur centrale de l'éducation, afin qu'ils s'associent à notre projet pour construire un avenir durable pour les étudiants" déclare Robin Day, président du conseil d'administration de l'OER Foundation.

 

Phil Ker, directeur général de l'Ecole polytechnique d'Otago, rappelle que "les REL sont un moyen de rendre l'éducation plus accessible, moins chère et plus efficace, à tous les niveaux".

 

WikiEducator, projet phare de l'OER Foundation, administre le projet Learning4Content - le plus grand projet au monde offrant des cours de wiki gratuits, pour le développement collaboratif des REL, à des milliers d'enseignants dans 140 pays. "Le modèle Learning4Content prouve que les REL sont rentables et extensibles à l'infini" explique Wayne Mackintosh, directeur de l'OER Foundation et fondateur de WikiEducator.

 

Le problème qui se pose concerne la mise en place de mécanismes de validation universitaire des acquis des étudiants REL. "Les étudiants cherchent des voies d'étude souples mais ils veulent aussi voir leurs acquis reconnus officiellement" explique Sir John Daniel, président du Commonwealth of Learning. "Cette importante réunion va essayer de voir comment on peut allier souplesse et rigueur, ce qui exige clarté dans la conception et qualité dans l'exécution."

 

"Le concept d'études libres pour tous les étudiants fait écho à la mission globale de l'UNESCO de garantir l'éducation pour tous, un objectif qui semble aujourd'hui beaucoup plus immédiatement réalisable avec l'adoption générale des REL dans les établissements de l'éducation formelle" déclare Visesio Pongi, directeur du Bureau de l'UNESCO à Apia.

 

Pour en savoir plus sur la réunion, veuillez contacter :

 

<li><a href="mailto:info@oerfoundation.org

">M. Wayne Mackintosh, directeur de l'OER Foundation</a>




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page