07.11.2008 -

Inauguration en Inde de l'atelier de formation de formateurs à la maîtrise de l'information pour l'Asie centrale et l'Asie du Sud

La cérémonie d'inauguration du dixième atelier de l'UNESCO de formation de formateurs (FdF) à la maîtrise de l'information s'est déroulée le 5 novembre 2008 à l'Université du Pendjab de Patiala, en Inde. Cet atelier, qui fait partie du cycle de onze ateliers FdF financés par le PIPT, est organisé du 5 au 7 novembre par le Département de bibliothéconomie et sciences de l'information de l'Université du Pendjab.

L'objectif de l'atelier est d'offrir une plate-forme pour mettre sur pied une équipe de formateurs qui seront chargés de transmettre des compétences en maîtrise de l'information et des médias aux étudiants et chercheurs dans leurs établissements respectifs en Asie centrale et Asie du Sud. Une cinquantaine de participants et dix personnes-ressource de la région participent à cet atelier qui fait suite à deux séminaires sous-régionaux organisés en Asie du Sud :

La cérémonie d'inauguration était présidée par M. Amrik Singh, théoricien de l'éducation et ancien recteur de l'Université du Pendjab. Dans son discours d'ouverture, il a souligné l'importance de la formation à la maîtrise de l'information dès l'école et la nécessité de promouvoir un usage plus large du savoir et de l'information par des moyens informels.

 

M. Sidhu Damdami, rédacteur en chef du quotidien Punjabi Tribune, a fait remarquer dans son discours consacré à l'approche des médias dans ce domaine que le World Wide Web était devenu le "wild wild web", le web sauvage. Il a insisté sur la nécessité de promouvoir la formation à la maîtrise de l'information pour protéger les esprits innocents, mais également de mener des campagnes destinées aux adultes.

 

Les participants venus du Bangladesh, d'Inde, des Maldives, du Pakistan, du Sri Lanka et du Turkménistan ont mis l'accent sur l'importance des programmes de formation à la maîtrise de l'information dans le cursus des journalistes et des bibliothécaires en Asie centrale et Asie du Sud. A l'issue de ce débat, un groupe de travail a été chargé d'élaborer un modèle de programme en consultation avec les enseignants, les associations professionnelles et les autres acteurs concernés dans chacune des régions.




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page