05.08.2010 -

Lancement du Registre britannique de la Mémoire du monde

Dix documents et collections ont été choisis pour le lancement du Registre britannique de la Mémoire du monde, un catalogue en ligne créé pour promouvoir le patrimoine documentaire du Royaume-Uni dans le monde entier. Les documents sélectionnés embrassent près de 1000 ans d'histoire en rappelant les grandes dates qui ont fait le Royaume-Uni.

Ces toutes premières inscriptions ont été reconnues le 14 juillet par la Chambre des lords lors d'une cérémonie spéciale organisée par le All Party Parliamentary Group on Archives et la Archives and Records Association of the UK and Ireland. Les collections ont été choisies par le Comité britannique de la Mémoire du monde à l'issue d'une longue procédure entamée en 2009.

 

"Nous sommes vraiment impressionnés par la diversité et la richesse des premières propositions d'inscription", a déclaré David Dawson, président du Comité britannique de la Mémoire du monde. "Etant donné la richesse de l'histoire documentaire du Royaume-Uni, je suis persuadé que ces inscriptions ne sont qu'un début. Nous espérons que cela va inciter les gens à s'investir auprès des archives et musées locaux."

 

Voici les dix collections inscrites au Registre britannique de la Mémoire du monde :

<li>Charte du roi Guillaume Ier à la ville de Londres (City of London Corporation)

Cette charte serait le plus ancien document royal ou impérial garantissant les droits collectifs des habitants d'une ville. Elle est rédigée en vieil anglais et constitue un témoignage de la situation de Londres au moment de la conquête normande de 1066.

 

<li>Le registre du fonds de secours de Peterloo (Université de Manchester) est un témoignage documentaire de première main d'un des grands événements de l'histoire britannique, le massacre de Peterloo en 1819. Sont consignés dans ce registre les indemnités versées aux blessés et aux familles des personnes tuées lors du massacre.

 

<li>Rapports WVS/WRVS 1939-1996 (WRVS)

Le Women's Voluntary Service (WVS) fut créé en mai 1938 par Lady Reading pour faire face aux bombardements. En 1943, il comptait plus d'un million de membres, ce qui en fait une des plus grandes organisations de volontaires de toute l'histoire britannique. Après la Deuxième Guerre mondiale, cette organisation s'est tournée vers l'assistance sociale. Au cours des cinquante dernières années, ses activités sont étroitement liées avec l'essor de l'Etat-providence.

 

<li>La lettre de George Stephenson (Liverpool Record Office) est une lettre holographe unique, adressée à son fils Robert. Elle a été envoyée pendant la construction du premier chemin de fer de voyageurs entre Liverpool et Manchester (1827). C'est apparemment la seule lettre écrite de la main de Stephenson, dans laquelle il évoque des affaires familiales et la construction du chemin de fer, qui nous soit parvenue.

 

<li>La collection Peniarth (Bibliothèque nationale du Pays de Galles) est la plus importante collection de manuscrits réunis au Pays de Galles. Elle renferme 561 ouvrages en gallois, anglais, latin, français et cornique, datant du XIIe au XIXe siècle.

 

<li>Les archives de la Compagnie d'Ecosse commerçant avec l'Afrique et les Indes, 1695-1707 (Bibliothèque nationale d'Ecosse, Royal Bank of Scotland Group plc) réunissent des lettres et des documents qui retracent l'histoire du projet de la Compagnie d'établir une colonie marchande sur l'isthme de Darién, en Amérique centrale, dans les années 1690. Cette entreprise audacieuse pour créer un empire écossais échoua malgré son assise financière et cet épisode a sans doute favorisé l'Union avec l'Angleterre en 1707.

 

<li>The Life Story of David Lloyd George (National Screen & Sound Archive, Bibliothèque nationale du Pays de Galles) est considéré par beaucoup d'historiens du cinéma comme "la découverte du siècle". Ce film biographique de 1918 est unique dans l'histoire du cinéma britannique mais également dans l'histoire du cinéma mondial. C'est le premier long métrage sur la vie d'un homme politique vivant, pourtant le film n'est jamais sorti sur les écrans.

 

<li>Chepman and Myllar Prints (Bibliothèque nationale d'Ecosse) est un volume contenant les plus anciens exemples de livres imprimés en Ecosse. La collection inclut des dessins du cartographe Timothy Pont et des ouvrages des premiers imprimeurs écossais, Walter Chepman et Andrew Myllar.

 

<li>Pont Manuscript Maps (Bibliothèque nationale d'Ecosse) est la plus ancienne description topographique et chorographique de l'Ecosse, réalisée entre 1583 et 1614. C'est un premier portrait de l'Ecosse moderne. Ces cartes sont les documents de base du premier Atlas de l'Ecosse, publié en 1654.

 

<li>St Kilda, Britain's Loneliest Isle (Bibliothèque nationale d'Ecosse) est une incursion dans la vie de l'une des communautés les plus reculées d'Ecosse, quelques années avant sa disparition. Le film de 17 minutes immortalise des scènes de la vie quotidienne d'une communauté dont la fin était proche. Cette petite population de langue gaélique fut obligée de quitter l'île en août 1930, mettant ainsi fin à 2000 ans d'occupation humaine.

Pour en savoir plus sur ces collections et voir des images, rendez-vous à l'adresse <a target=_blank href="http://www.unesco.org.uk/ukregister">www.unesco.org.uk/ukregister</a>.

 

Le Registre britannique de la Mémoire du monde s'inscrit dans l'action de la Commission nationale britannique pour l'UNESCO de promouvoir la conservation et l'accessibilité des fonds de bibliothèques et d'archives mondiaux.




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page