06.07.2009 -

Un exemple de réussite dans le secteur des médias : Radio Salus au Rwanda

Née en 2004 de la collaboration entre l'Université nationale du Rwanda (UNR) et l'UNESCO, Radio Salus est l'une des premières stations de radio privées qui a commencé à émettre après le génocide de 1994. Elle fait preuve depuis sa création d'une efficacité et d'un professionnalisme qui lui valent une reconnaissance générale.

Aujourd'hui Radio Salus a atteint l'un de ses principaux objectifs de renforcement des capacités dans le secteur des médias, mais elle a aussi réussi à diversifier la programmation radiophonique dans l'ensemble du pays. Son rayonnement s'étend même jusque dans les pays voisins, puisqu'elle est écoutée dans certaines parties du Burundi et de la RDC. Elle est également devenue un instrument de l'émancipation des femmes et le porte-parole des exclus, en particulier des personnes handicapées.

 

Lorsque Radio Salus a été officiellement inaugurée en novembre 2005, 26 étudiants et professeurs de l'UNR avaient suivi la première session de formation organisée par l'UNESCO avec le financement du gouvernement japonais. En novembre 2008, le nombre de journalistes à avoir reçu une formation via Radio Salus s'élevait à 102 et beaucoup d'étudiants continuent à y travailler en tant que journalistes stagiaires. Après l'obtention de leur diplôme, les étudiants qui ont été formés à Radio Salus ont un réel avantage compétitif pour trouver un emploi. Par exemple, cinq stagiaires diplômés ont été engagés à plein temps à TV Rwanda grâce à leur expérience à Radio Salus.

 

Nduhura Dominique, directeur de l'Ecole de journalisme et de communication de l'UNR, explique le rôle formateur qu'a Radio Salus pour les étudiants : "Quand on rencontre certains étudiants de deuxième année, on a du mal à croire qu'ils ne sont qu'en deuxième année car ils savent déjà faire des reportages et traiter l'information. Quand ils arrivent en troisième ou quatrième année, ils sont déjà très compétents, en grande partie grâce à Salus. C'est donc une expérience extrêmement enrichissante."

 

Outre son objectif de renforcement des capacités et son rôle formateur pour les étudiants de l'UNR, le projet de Radio Salus avait pour mission de renforcer la démocratie au Rwanda en offrant un nouvel organe pour la liberté d'expression et la libre circulation de l'information. La formation des étudiants et des professionnels par la station a été un facteur déterminant de la diversification de la programmation au Rwanda et a également contribué à renforcer la confiance dans les radios privées en tant que moyen viable de communication de masse. La bonne réputation dont jouit Radio Salus lui vaut de se classer parmi les trois premières stations du pays. C'est un lieu de débat où les questions les plus diverses sont abordées.

 

Il est également significatif que Radio Salus soit la seule station indépendante ayant des correspondants permanents dans au moins deux régions du pays. En outre, la station produit une quantité considérable de programmes éducatifs et informatifs originaux et la diversité des émissions n'a pas d'égal au Rwanda : chaque semaine plus de 25 émissions différentes sont diffusées 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, essentiellement en kinyarwanda mais aussi en kiswahili, en anglais et en français. Elles sont consacrées à l'éducation, l'agriculture, la santé, le sida, l'histoire rwandaise, l'actualité, la gestion des conflits, le sport et la caféiculture. Radio Salus est classée au premier rang pour ses programmes sportifs.

 

Radio Salus accorde une large place aux jeunes, aux femmes et aux personnes handicapées. Grâce à ses émissions éducatives sur l'économie, l'environnement, le sida, la santé et l'histoire, elle est devenue un instrument de développement socio-économique pour beaucoup de Rwandais. Par exemple, Radio Salus a contribué à former les petites entreprises locales et les femmes pour leur permettre de faire la promotion de leurs produits et services. Elle soutient aussi les jeunes artistes en diffusant leurs nouvelles chansons.

 

Un autre point très important est le fait que Radio Salus est la seule station du pays à employer des aveugles. Elle a ainsi créé un espace d'insertion où les personnes handicapées peuvent parler de leurs combats et de leurs problèmes quotidiens. Radio Salus donne la parole aux personnes handicapées qui, comme les aveugles, n'ont pas souvent l'occasion de se faire entendre et sont ignorées par le reste du public. En employant un <a target="_blank" href="http://portal.unesco.org/ci/en/files/28922/12468974623interview_blind_journalist.pdf/interview_blind_journalist.pdf">aveugle</a>, Radio Salus envoie clairement un message contre la discrimination, en rappelant que tous les citoyens sans exception ont droit à la même considération.

 

Radio Salus est devenue un symbole de réussite d'une radio communautaire qui joue un rôle majeur au Rwanda sur différents plans. Cet exemple de réussite illustre la capacité d'une radio à transformer non seulement sa communauté, mais l'ensemble du pays.

 

<li><a target="_blank" href="http://portal.unesco.org/ci/fr/files/28922/12471294095interview_blind_journalist_fr.pdf/interview_blind_journalist_fr.pdf">Interview avec le premier journaliste de radio aveugle au Rwanda, Léonidas Ndayisaba</a> (PDF)

<li><a target="_blank" href="http://portal.unesco.org/ci/en/files/28923/12471398585interview_salus_director_fr.pdf/interview_salus_director_fr.pdf">Interview avec Aldo Havugimana, directeur de Radio Salus à Butare, Rwanda</a> (PDF)




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page