18.09.2012 - Communication & Information Sector

L’UNESCO et le ministère de l’éducation marocain lancent un programme visant à intégrer la maîtrise de l’information et des médias (MIL) dans la formation nationale des enseignants marocains

© UNESCO

Le Bureau de l’UNESCO à Rabat lance cette semaine plusieurs activités en partenariat avec le ministère de l’éducation marocain afin d’intégrer la maîtrise de l’information et des médias (MIL) dans la formation nationale des enseignants marocains.

Ce programme vise à aider les citoyens marocains à être plus efficaces dans leur utilisation des médias et de l’Internet, et de renforcer leurs compétences de base en la matière en insérant l’éducation aux médias et à l’information dans le cursus scolaire officiel.

Le programme a commencé le 19 septembre, avec un atelier visant à préparer l’adaptation du Programme de formation pour les enseignants « Éducation aux médias et à l’information » de l’UNESCO. Cet atelier a réuni des formateurs d’enseignants du secondaire de différentes matières (histoire, informatique, musique, etc.), ainsi que des experts du Centre de liaison de l’enseignement et des médias d’information (CLEMI), situé à Paris. Il s’est tenu du 18 au 20 septembre 2012 au Centre de formations et de rencontres nationales de Takadoum, à Rabat.

Cet atelier s’inscrit dans le cadre de la réforme de la formation des enseignants au Maroc, ainsi que de l’action menée au niveau mondial par l’UNESCO pour promouvoir un environnement favorable à la liberté d’expression dans les pays arabes, projet financé par l’Agence suédoise de développement international. L’éducation aux médias et à l’information est devenue extrêmement importante au Maroc depuis l’adoption de la nouvelle constitution en 2011, dont les articles 25 et 27 garantissent la liberté d’expression et d’information.




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page