10.09.2009 -

L'UNESCO contribue à la conservation des Archives du musée du génocide de Tuol Sleng au Cambodge

Le Bureau de l'UNESCO à Phnom Penh va assister le musée du génocide de Tuol Sleng dans le travail de conservation de la collection documentaire historique de l'ancien centre d'interrogatoire et de détention S-21. Selon les estimations, plus de 15 000 prisonniers étaient détenus dans cette ancienne école par le régime de Pol Pot. La collection, inscrite au Registre de la Mémoire du monde de l'UNESCO, contient des photographies, des "confessions" et des récits biographiques de détenus.

Les documents et photographies historiques du site du centre d'interrogatoire et de détention S-21 du régime de Pol Pot, qui sont conservés au musée du génocide de Tuol Sleng à Phnom Penh (Cambodge), sont désormais inscrits au Registre de la Mémoire du monde de l'UNESCO. En juillet dernier, le Directeur général de l'UNESCO, Koïchiro Matsuura, a annoncé l'inscription de la collection sur recommandation du Comité consultatif international qui a reconnu sa valeur exceptionnelle et son intérêt universel.

 

Les Archives du musée du génocide de Tuol Sleng rassemblent des documents illustrant le sort de plus de 15 000 prisonniers détenus de 1975 à 1979 dans l'enceinte de Tuol Sleng. Elles contiennent 4 186 "confessions" (la plupart obtenues sous la torture) ; 6 226 biographies de prisonniers ; 6 147 épreuves photographiques et négatifs des prisonniers, des bâtiments détruits, des activités de recherche, des charniers et des restes des victimes, ainsi que des photos des visiteurs.

 

Ces archives constituent le témoignage documentaire le plus complet sur le système carcéral du Kampuchea démocratique, composante fondamentale du régime qui a fait entre 2 et 3 millions de victimes (25-30 % de la population) sur une période de 3 ans, 8 mois et 20 jours.

 

Des copies de ces documents historiques ont déjà été réalisées, mais il reste encore beaucoup à faire pour préserver la collection. Le Bureau de l'UNESCO à Phnom Penh va assister le musée dans le travail de conservation des originaux menacés principalement par le climat tropical.

 

Le musée de Tuol Sleng a commencé la numérisation des documents les plus importants mais, comme c'est le cas dans beaucoup d'institutions cambodgiennes, les capacités professionnelles du personnel et les compétences en matière de gestion sont insuffisantes. Pour répondre à ces besoins, le Bureau de l'UNESCO à Phnom Penh organise, en collaboration avec la Commission nationale cambodgienne pour l'UNESCO et le Musée national, un atelier pour former des points focaux du programme Mémoire du monde au Cambodge. Au cours de cette formation, qui aura lieu du 14 au 17 septembre 2009, une trentaine de participants apprendront à identifier, défendre et sauvegarder le patrimoine documentaire national. Ils constitueront ensuite le futur comité national du programme Mémoire du monde.




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page