15.11.2005 -

L'UNESCO promeut les sociétés du savoir au SMSI

L'UNESCO organise une série d'événements destinés à promouvoir l'utilisation des technologies de l'information et de la communication pour la construction de « sociétés du savoir » inclusives et propices à l'autonomisation pendant le Sommet mondial sur la société de l'information* (SMSI II, Tunis, 16 - 18 novembre). La vision de l'UNESCO des sociétés du savoir est fondée sur quatre principes : liberté d'expression, éducation de qualité pour tous, accès universel à l'information et aux connaissances, respect de la diversité culturelle et linguistique.

Le Directeur général de l'UNESCO, Koïchiro Matsuura, participera au principal événement organisé par l'UNESCO au SMSI, une table ronde de haut niveau intitulée Façonner l'avenir par le savoir (17 novembre, 15h à 18h, Salle Amilcar). Les participants débattront des moyens d'améliorer l'accès à l'information et aux connaissances, de favoriser la création de savoir et sa mise en œuvre au service du développement. Ils s'intéresseront également aux savoirs locaux et indigènes et aux systèmes de savoir en'assurer leur préservation et leur intégration dans le système d'échange et les réseaux mondiaux contemporains.

 

Les participants suivants prendront part au débat : Leonel Fernández Reyna, Président de la République dominicaine ; Ahmed Darwish, ministre d'Etat pour le Développement administratif (Egypte) ; Viviane Reding, commissaire pour la Société de l'information et les Médias (Commission européenne) ; Abdulaziz Othman Altwaijri, Directeur général de l'Organisation islamique pour l'Education, les Sciences et la Culture (ISESCO) ; Nicholas Negroponte, Massachusetts Institute of Technology (Etats-Unis) ; Professeur Atsushi Aiba, du Centre de recherche international d'études japonaises ; Lynn St.Amour, Président-directeur général, Internet Society (Etats-Unis) ; Hans Åkerlblom, Mindo (Suède) ; Wendy Hawkins, Directeur de l'Education, Intel Corporation.

 

Autres événements UNESCO qui auront lieu durant le sommet :

 

Le 16 novembre (11h30, Média Centre, Centre de conférences Kram), Vers les sociétés du savoir**, le premier d'une nouvelle série de Rapports mondiaux, sera présenté à la presse par Abdul Waheed Khan, Sous-Directeur général de l'UNESCO pour la Communication et l'Information, et Jérôme Bindé, Sous-Directeur général adjoint pour les sciences sociales et humaines et Directeur de la Division de la Prospective, de la Philosophie et des Sciences humaines à l'UNESCO. Vers les sociétés du savoir contient des recommandations visant à étendre l'éducation de qualité pour tous, à augmenter l'accès communautaire aux technologies de l'information et de la communication (TIC), et à améliorer le partage des connaissances scientifiques par delà les frontières, en vue de réduire le fossé numérique et celui du savoir entre le Nord et le Sud et d'avancer vers une forme « intelligente » de développement humain durable.

 

Le 16 novembre également (9h à 13h, Salle Zaghouan), l'UNESCO et l'Association tunisienne pour la promotion de l'emploi des handicapés BASMA, organiseront un atelier sur les TIC et les personnes handicapées. Avec la participation de représentants gouvernementaux, de chercheurs et de personnalités de la société civile, l'atelier permettra d'échanger expériences et visions sur la façon dont les TIC peuvent améliorer la vie des handicapés. L'atelier examinera également les politiques dans ce domaine et les solutions existantes.

 

Le 17 novembre (9h à 9h45, Observatoire de la Jeunesse, 5 rue de Madagascar, 1002, Tunis), Koïchiro Matsuura, Jean-Philippe Courtois, Président de Microsoft International, et Abdalla Kaabi, ministre tunisien de la Jeunesse, des Sports et de l'Education physique, inaugureront le Centre d'information de la Jeunesse, qui fournira une formation sur la technologie de l'information aux jeunes d'Afrique du Nord. Faisant office de plaque tournante régionale, il sera relié à dix centres - en Egypte, en Tunisie et au Maroc - leur permettant de partager les meilleures pratiques et de créer des activités et des programmes communs. Le Centre a été créé dans le cadre de l'accord de coopération conclu entre l'UNESCO et Microsoft, il y a un an. Le ministère tunisien de la Jeunesse a apporté un soutien important au Centre d'information de la Jeunesse.

 

Le 18 novembre (9h à 13h, Salle St-Augustin), une table ronde sur le Rôle de l'UNESCO dans la construction des sociétés du savoir via le programme UNITWIN et les Chaires UNESCO étudiera les défis auxquels sont confrontés les systèmes éducatifs dans leur tentative de contribution au développement social, économique et culturel des pays. Une attention plus spécifique sera accordée aux points suivants : obstacles à la mise en œuvre des TIC dans l'éducation, sous-développement de la recherche, soutien financier gouvernemental en baisse pour l'enseignement supérieur, fuite des cervearrières linguistiques empêchant l'accès à l'information sur Internet, et réduction du fossé du savoir.

 

L'événement comportera deux sessions de travail et une session de clôture et comprendra des présentations de toutes les régions. Le Directeur général de l'UNESCO ouvrira cette table ronde.

 

Dans la perspective du SMSI, l'Institut de la statistique de l'UNESCO (UIS) a préparé un rapport - La mesure de la diversité linguistique sur Internet*** - qui montre que des centaines de langues locales risquent d'être laissées de côté lors des initiatives de réduction du fossé numérique pour des raisons tant technologiques que d'inertie politique. Le rapport appelle à la création de nouvelles méthodes de suivi des sociétés de l'information, qui iraient au-delà d'une vue trop centrée sur la technologie et prendraient en compte l'impact social d'Internet.

 

Tout au long du SMSI II, le stand de l'UNESCO (numéro 2303), qui existe aussi en version virtuelle sur le site Internet de l'UNESCO****, accueillera un grand nombre de présentations montrant comment l'Organisation contribue à la mise en œuvre du Plan d'action adopté lors de la première phase du Sommet mondial qui s'était déroulée à Genève en 2003. Les présentations concernent une grande variété de sujes arts visuels à la fuite des cerveaux, en passant par le développement des centres multimédia communautaires, les TIC pour les journalistes et le multilinguisme dans le cyberespace.




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page